Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 décembre 2020 3 30 /12 /décembre /2020 19:19

 

Nous sommes vivants ! Malgré le virus. D’où vient notre vitalité ? Elle s’éveille avec notre prière du matin par le Psaume 36 : 10 : « Car avec Toi, Source de Vie, à Ta Lumière nous voyons la lumière. » Nous partageons avec vous le verset suivant : « Etends Ta bonté à ceux qui Te connaissent, et Ton équité aux cœurs droits. »

Dès le matin, HACHEM le Toujours Présent nous rappelle le bon cap, notre objectif : une vie libre jusqu’à l’enthousiasme à Sa lumière et sous Son Règne, ici, sur terre.

Nous avons retourné le confinement en grâce en méditant les livres d’Ézéchiel [1], Zacharie et Daniel. Quand vous comprenez ce que veulent dire leurs noms, et le contenu de leur message à IsraEL et aux nations, un mûrissement de 19 mois (depuis notre dernière lettre) mérite d’être partagé avec vous. Nous ne vous oublions pas.

Vous pouvez vous demander ce que vient faire notre méditation dans les difficultés de votre vie actuelle, dues au « CORONAvirus » de Wuhan [2]. Mais c’est précisément un signe des temps : celui de préparer la Couronne pour le Roi des rois.

 

LE RETOUR DE LA GLOIRE D'ELOHIM

 

Le cœur du livre de Yé’hezqEL est au chapitre 43 : 2,4,7 : « Voici que la Gloire [3] de l’Elohim d'IsraEL s'avançait du côté de l'Est ; son grondement ressemblait au bruit de grandes eaux, et la terre s'illuminait de Sa gloire. La Gloire de HACHEM entra dans le Temple par la porte Est. Il me dit : "Fils d'homme, [c'est ici] l'emplacement de Mon trône, le lieu [où se pose] la plante de Mes pieds, où Je résiderai à jamais au milieu des enfants d'IsraEL. »

Cette Gloire était apparue, pour la première fois, quand HACHEM le Toujours Présent donnait la Manne (Exode 16 : 10). Puis, au temps de Moïse et de Salomon, la Gloire de HACHEM remplit le Sanctuaire, « au point que personne ne pouvait s’y tenir[4] ». En ces temps, un seul petit peuple en était témoin. Malheureusement, à cause de nous, cela n’a pas duré. Mais l’Elohîm d'IsraEL affirme que, quand Il ramènera Sa Gloire sur terre, ce sera pour toujours ! Imaginez le bruit que ça va faire dans le monde entier…

Washington, Moscou, Pékin, Bruxelles, Rome et La Mecque se tairont, tout roi se soumettra au Roi des rois. Et le fait de savoir que Sa Gloire est parmi nous fera réfléchir à deux fois ceux qui étaient sur une mauvaise voie. Qui pourra encore y rester indifférent, sans conformer sa conduite à la volonté du Maître de l’univers ?

Toute misère sera abolie, et la voix des malheureux entendue : « Alors HACHEM le Toujours Présent créera sur toute l’assise du mont Sion et sur ses lieux d'assemblée une nuée le jour et une fumée, la fulguration d’un feu flamboyant, la nuit. Oui, sur toute gloire il y aura une ‘houpa[5], et une soucca[6] pour l’ombre le jour, contre la sécheresse, pour abri et pour voile contre l’orage et la pluie. » (Isaïe 4 : 5,6)

Avant même que nous L’appelions[7], Il répondra. Nous n’aurons pas fini de Lui parler, que déjà Il aura exaucé notre prière ; car Il nous aura donné de Sa sagesse pour que notre prière soit selon Sa volonté.

Il répond à notre demande suprême (Isaïe 63 :19) « Si seulement Tu déchirais les cieux, si Tu descendais… »

Dans la première vision d’Isaïe (6 :1), prêtez attention aux paroles des שְׂרָפִים (sérafîm = « brûlants ») : Saint ! Saint ! Saint ! ADONAI  (le Toujours Présent) des armées. » Remarquez qu'ils ne concluent pas : « Le ciel est rempli de Sa gloire » mais « LA TERRE est remplie de Sa gloire ».

Après avoir vu le retour de la Gloire de HACHEM en Sa maison parmi Ses enfants sur la terre, Ézéchiel continue sa visite. Il est ramené par son guide à l’entrée de l’édifice (début du chapitre 47). Et là, il découvre une nouvelle conséquence, un autre sommet de la révélation :

 

LE TORRENT DE GRACE

 

Des eaux coulaient de dessous le seuil de l'édifice du côté de l'Est, car le front de l'édifice fait face à l'Est ; et ces eaux descendaient en-dessous du côté droit de l'édifice, au Sud de l'autel.

Son guide, tenant en main un cordeau, le fait sortir et le conduit vers le cours du ruisseau. (47 :3-6) « 3Lorsque l'homme fut sorti vers l'Est, tenant un cordeau dans la main, il mesura mille coudées (500 m) et me fit traverser les eaux : j’en avais jusqu’aux chevilles4Il en mesura [encore] mille et me fit traverser les eaux : elles m’arrivaient aux genoux ; il en mesura encore mille et me fit traverser : j’en avais jusqu'aux reins5Il en mesura encore mille : c'était un torrent que je ne pouvais traverser, car les eaux s'étaient accrues, on y perdait pied : c'était un torrent impossible à traverser6Il me dit : "As-tu vu, fils d'homme ?" Puis, il m'entraîna et me ramena au bord du torrent. »

Le fait remarquable ici, c’est l’augmentation frappante du volume des eaux, en l’absence de tout affluent. L’amour débordant que HACHEM YHVH le Toujours Présent, l’Unique Source, nous porte est absolument suffisant, en toute circonstance de la vie. Pour l’apprécier, descendons dans le courant et confions-nous totalement en Lui. Alors sa véritable dimension paraîtra peu à peu.

Le « Torrent de Grâce » - de son nouveau nom géographique – se déversera dans l’actuelle « Mer de Sel », point le plus bas du globe, à 400 m sous le niveau des autres mers. La « Mer Morte » est ici donnée comme symbole du monde précédent (le monde actuel). Ses eaux seront ainsi assainies, et grouilleront de poissons. Tout ce qui sera en contact avec le nouveau Torrent de Grâce vivra.

Joël (3 : 18) prédit aussi : « Une source sortira de la maison de HACHEM, et arrosera la vallée des acacias. »

Zacharie (14 : 8) précise que la moitié des eaux vives s’écoulera vers la « mer orientale » [la Mer Morte], et l’autre moitié vers la Méditerranée : l’Occident a besoin de purification au moins autant que la Mer Morte. Il ajoute encore que cela aura lieu été comme hiver, car la source de ces eaux est bien au-dessus des ressources de la nature.

Ces merveilles annoncées, saisissantes, servent à graver en nous leur message spirituel. La Grâce de HACHEM YHVH le Toujours Présent est tellement puissante et abondante, qu’elle peut rendre la vie, une vie grouillante à l’image des poissons, à un milieu brûlant, désertique et stérile comme la Mer Morte et la Arava : à plus forte raison à une humanité désespérée.

Mais ce n’est pas tout (Ézéchiel 47 : 7-12) : « 7Lorsque je revins, je vis qu'il y avait sur le bord du torrent de nombreux arbres, des deux côtés… 12toutes sortes d'arbres fruitiers, dont les feuilles ne se flétriront pas et dont les fruits ne s'épuiseront pas. Chaque mois, ils donneront de nouveaux fruits, car leurs eaux sortent du Sanctuaire : leur fruit servira de nourriture et leurs feuilles de remèdes. »

Nous avons commencé notre survol d’Ézéchiel par ces sommets de la révélation du monde à venir que sont le retour de la Gloire de HACHEM et le Torrent de Grâce qui en sort. VENONS-EN A DEUX REVOLUTIONS DE PLUS : LE ROYAUME DE DAVID ET LE CULTE DANS LE TEMPLE.

 

"DE LONGS JOURS…"

 

Comme plusieurs prophètes, Osée (3 :4-5) avait averti que les enfants d'IsraEL seraient privés longtemps du Royaume de David et du culte dans le Temple, mais que ce serait provisoire.

« De longs jours, les enfants d'IsraEL demeureront sans roi ni chef, sans sacrifice ni stèle, sans éphod ni térafîm. Après cela, les enfants d'IsraEL se remettront à rechercher HACHEM le Toujours Présent leur Elohîm, et David, leur roi ; ils accourront, le cœur ému, auprès de HACHEM et de Sa grâce, dans la suite des temps. »

On a prétendu qu’Ézéchiel n’avait préparé les plans du nouveau Temple que pour ses contemporains, les 42 360 Judéens, conduits par Ezra (Esdras 2 :64), revenus de Babylone. Dommage pour ces pionniers, ce ne fut pas pour eux. Ils étaient trop peu à répondre à l’appel du roi perse Cyrus. HACHEM l’avait pourtant nommé מָשִׁיחַ (machia’h) « oint, messie » (Isaïe 45 :1). Mais la majorité des Juifs de l’époque est restée à Babylone. Alors pourquoi la Gloire divine serait-elle revenue dans ce Temple, pourquoi aurait-elle déversé son « Torrent de Grâce » ? Fiasco : la prophétie s’est éteinte après Aggée, Zacharie et Malakhi, le 2ème Temple a finalement été détruit, et Rome, la 4ème bête, a triomphé des Saints (Daniel 7 :22).

Pourtant la Parole divine ne tombe pas à terre, et les promesses restent, mais pour une autre génération. Sera-ce la nôtre ? En fait, Osée (6 :1-3) nous donne un indice : « Allons, retournons à YHVH le Toujours Présent, car a-t-Il déchiré, Il nous guérira aussi, a-t-Il frappé, Il pansera nos blessures ! Il nous rendra la vie AU BOUT DE DEUX JOURS ET LE TROISIEME JOUR Il nous relèvera, pour que nous vivions devant Lui. Tâchons de connaître, hâtons-nous de connaître YHVH le Toujours Présent : comme l'aurore dont la sortie est certaine, Il vient à nous comme la pluie, comme la pluie d'arrière-saison qui abreuve la terre. »

DEUX « JOURS », DEUX MILLENAIRES ont passé après la catastrophe romaine. Qui est « mon esclave nommé Germe » (Zacharie 3 :8, 6 :12) qui pointe dans le noir absolu des pogroms du 19ème siècle et de la shoah du 20ème, à l’aurore du 3ème jour ?

Car c’est juste avant le lever du jour qu’il fait le plus שָׁחֹר (cha’hor) noir [8]. Puis vient שָׁחַר (cha’har) l’aurore, avec שִׁחְרוּר (chi’hrour) la libération : et les ossements desséchés se rassemblent.

L’année 2016 vient de voir le basculement du rapport IsraEL/diaspora. Désormais 51% des Juifs sont en Israël, alors que les 49% encore en exil prennent conscience qu’ils n’ont d’avenir, ni aux Etats-Unis, ni en France.

 

LES ARMOIRIES DE L'ETAT D'ISRAEL

 

Le dessin de la Ménora a été repris de l’Arc de Triomphe de Titus à Rome : LA LUMIERE DIVINE REVIENT DONC CHEZ ELLE « Et que sont ces deux oliviers à droite et à gauche de la Ménora ? » (Zacharie 4 : 11 et 14) Les rameaux d’olivier ne sont pas simplement des symboles de paix, comme on le croit. « Ce sont les deux hommes consacrés par l'huile, qui se tiennent auprès du Maître de toute la terre ! » Jérémie 33 :17-26 (les lignées ointes de David et d’Aarôn).

Jérémie 33 :17 « Ainsi, en effet, parle YHVH le Toujours Présent : "Jamais il ne manquera à David un descendant pour s'asseoir sur le trône de la maison d'Israël. 18 De même, les Cohanîm (prêtres) lévites ne cesseront pas d'avoir devant Moi des descendants pour offrir des holocaustes, faire fumer des oblations et pourvoir aux offrandes en tout temps… 20 Si vous pouvez rompre Mon pacte avec le jour et Mon pacte avec la nuit, empêcher le jour et la nuit d'apparaître en leur temps, 21 alors aussi pourra être rompu Mon pacte avec David, pour qu'il n'ait plus de fils occupant son trône, ainsi que Mon pacte avec les lévites, les Cohanîm, Mes serviteurs… 24 "Ne vois-tu pas quels discours tiennent ces gens ? Ils disent : Les deux familles que HACHEM avait élues, Il les a rejetées ! De la sorte ils outragent Mon peuple comme s'il avait cessé de former une nation à leurs yeux. »
 

"MON PACTE AVEC DAVID..."

 

Ézéchiel 44 nous explique les fonctions du נָשִׂיא Nassi (titre mal traduit par « Prince »). Il disposera d’un immense domaine particulier aux côtés de la portion sainte (Ézéchiel 45). Il devra être un dirigeant juste, veillant à ce que les mesures et les monnaies en Israël soient exactes (45 :9-12). De son côté, le peuple lui versera une contribution destinée aux offrandes (45 :13-17)

D’un côté, il lui est fait une part honorifique en Israël ; mais, de l’autre, ses droits sont limités, et ses obligations nettement déterminées, en particulier dans le culte. Il lui est interdit de prendre pour lui la possession de qui que ce soit en IsraEL, et il ne pourra pas davantage aliéner son propre domaine, réservé à l’héritage de ses enfants (46 :17), exception faite éventuellement d’une donation temporaire à l’un de ses serviteurs, à rendre à l’année de jubilé (dont les lois sont restaurées).

Préoccupés de ce que le « Cohên Gadol » (souverain sacrificateur) n’est nulle part mentionné dans les chapitres 40 à 48, certains ont pensé que « Nassi » était son nouveau titre. Erreur, le « Nassi » ne dirige pas le culte.[9]

 

QUI SERA LE ROI EN ISRAEL ?

 

Nous tous en IsraEL, comme Ézéchiel (37 : 24-25), nous sommes habitués à nommer David מֶלֶךְ (Mélékh) « Roi » : « עַבְדִּי (‘âvdi)[10] Mon esclave David, מֶלֶךְ roi sur eux, un seul berger sera pour eux tous ; selon Mes jugements ils marcheront… »

Mais le prophète rectifie aussitôt et lui donne le titre de נָשִׂיא  « Nassi » : « Ils seront installés sur la terre que J'ai donnée à Mon esclave Ya’âqov… eux, leurs enfants et leurs petits-enfants pour toujours, et David, Mon esclave, (est) leur נָשִׂיא nassi pour toujours. » Déjà en 34 :24, David portait déjà ce titre : « Moi YHVH le Toujours Présent, Je serai leur Elohîm, et David, Mon esclave, sera נָשִׂיא nassi au milieu d’eux. »

L’UNIQUE VRAI ROI D’ISRAEL EST YHVH« Je suis YHVH le Toujours Présent, c'est Mon nom ! Je ne prête Ma majesté à aucun autre… » (Isaïe 42 :8) Il est ABSOLUMENT HORS DE QUESTION DE CONFONDRE ELOHIM AVEC « SON ESCLAVE »MEME S’IL EST LE « MESSIE ».

 

DIFFERENCE ENTRE מֶלֶךְ MELEKH ET נָשִׂיא NASSI

 

  •  מֶלֶךְ (Mélèkh) Roi débute avec מ. La particule en hébreu indique l'origine. Nous venons DE Lui.
  • Le centre du mot מֶלֶךְ est ל. La particule L indique la destination. Nous allons VERS Lui.
  •  מֶלֶךְ Roi s'achève par כ. La particule exprime la comparaison. N'aspirons qu'à être COMME Lui, (à Son image), à faire Sa volonté dans notre vie.

Quant au נָשִׂיא Nassi, sa racine est נשא (nassa) « porter ». Mais, surprise, נְשִׂאִים (néssiîm, pluriel de נָשִׂיא) dans le Psaume 135 : 7 a le sens de « nuages » : « Il fait monter les נְשִׂאִים (néssiîmnuages des extrémités de la terre ; Il produit des éclairs pour la pluie, Il extrait le vent de Ses trésors. »

Après avoir compris que YHVH seul est מֶלֶךְ ROI, nous saisissons aussi exactement ce qu’est le « Nassi ». Tout ce dont le nuage est constitué, il le tient d’une terre humide, et tout ce qu'il obtient de cette terre, le nuage le dispense en bénédictions de nouveau à la terre. (De quoi nous réconcilier enfin avec le pouvoir politique…)

Le vrai נָשִׂיא (Nassi) sera (et ne sera que) ce qu’est le peuple des enfants de HaChèm. Il sera esclave de HaChèm seulement si son peuple l’est d’abord : c’est cela, être le vrai מָשִׁיחַ (machia’h). Ce n’est pas un « Dieu n°2 », une « 2ème personne de la trinité » ou bien « Dieu rendu visible ». Inutile de chercher ailleurs où est le Messie dans le royaume messianique décrit par Ézéchiel 40 à 48.

 

LE FILS D'HOMME, LES SAINTS DU TRES-HAUT

 

« YHVH, mon D.ieu, interviendra, tous les saints (seront) avec toi (Yérouchalaïm)[11]. » (Zacharie 14 : 5) Quand la Gloire de YHVH revient, elle ramène avec elle les saints de la 1ère résurrection, ceux de Daniel 7 :18 : « les saints du Très-Haut recevront la royauté et demeureront en possession de cette royauté jusque dans l'éternité et l'éternité des éternités. »

Qui sont ces « saints du Très-Haut » ? « Quelqu'un comme un fils d'homme[12] arriva jusqu'à l'Ancien des jours, et on le mit en Sa présence. C'est à lui que furent données domination, gloire et royauté ; l'ensemble des nations, peuples et langues lui rendaient hommage. Sa domination était éternelle, immuable, et sa royauté ne devait plus être détruite. »

Il y a donc IDENTITE entre « les saints du Très-Haut » de Daniel 7 :18 et ce « quelqu’un comme un fils d’homme » de Daniel 7 :13.

Après la vision des quatre monstres[13] représentant quatre empires (babylonien, médo-perse, grec puis romain), Daniel 7 :13 présente la scène du jugement céleste où YHVH Elohîm, nommé ici « l’Ancien des jours » prononce une sentence de mort sur la dernière bête et prive les trois autres de leur domination. A un monde politique bestial succède ce « quelqu'un comme un fils d'homme » (on pourrait dire « enfin quelqu’un d’humain ! »). A la fin (7 :27), celui-ci reçoit du Juge céleste « le règne, la domination et la grandeur des royaumes qui sont sous tous les cieux ». De même, dans la vision de Daniel 2 :35 « …la pierre qui avait frappé la statue se changea en une grande montagne et remplit toute la terre. »

Daniel 7 :13-27 explique que ce « quelqu'un comme un fils d'homme » est LE NOM COLLECTIF des « saints du Très-Haut », c'est-à-dire du Reste fidèle d’IsraEL et de ses associés.

Et la seule authentique royauté qu’il recevra le sera au titre du corps des enfants de l’unique Roi.

Le 4ème empire est Rome[14], qui se prolonge (les deux longues jambes de la statue) en la civilisation occidentale. Cette « Rome » actuelle, correspond à Edom-Esaü, c’est-à-dire à l’Occident d’abord païen, puis chrétien sous Constantin (ex-adepte de Mithra, baptisé sur son lit de mort), enfin actuellement à un Occident ayant massivement abandonné les bribes de Bible de sa religion pas ou si peu réformé. C’est cet Occident-Edom-Esaü qui, pape en tête, ordonne d’ouvrir les portes à l’islam des coupeurs de têtes…

Dommage pour Ésaü, non seulement frère de Jacob, mais son jumeau ! Il rejoint la coalition de Gog où le nom de la Perse apparaît en clair (Ézéchiel 38 :5), l’Iran dont les ayatollahs jurent que leurs prochaines bombes nucléaires sont pour IsraEL.

Josep Borrell, « Haut Représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères » affirmait publiquement en février 2019 : « L’Iran veut anéantir Israël ? Ah bon, il n’y a rien de nouveau. Nous devons vivre avec cela. »

Ézéchiel (38 :9) annonce à Gog « Tu monteras, tu viendras כְּשָׁאה (ké-shoah) qui est traduit « comme l'ouragan ». Mais en hébreu, nous entendons clairement « comme une shoah ». L’occident est prêt pour une 2ème shoah (Ézéchiel 35 :5) : « Parce que tu nourrissais une haine invétérée et que tu as précipité les enfants d'IsraEL sous le tranchant de l'épée, au jour de leur malheur au temps du crime de la fin. » Notre époque est ce « temps du crime de la fin ».

 

LE 3EME TEMPLE NE SERA PAS CELUI DE "L'ANTICHRIST"

 

Il n’est pas de meilleure motivation à la montée des nations contre Yérouchalaïm (annoncée par Zacharie 12) que le cri, repris des croisés il y a 900 ans : « Dieu le veut ! ». « Si les Juifs veulent un Temple, ça ne peut être que celui de l’Antichrist ! » Et de citer :

« Que personne ne vous séduise d'aucune manière : car il faut que l'abandon de la foi soit arrivé auparavant, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de la perdition, l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore. Il va jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. » (2 Thessaloniciens 2 :2)

Mais attention, il existe deux mots grecs différents correspondant à l’unique mot français « temple » :

HIERON désigne un bâtiment physique en bois et en pierre. C’est le terme employé notamment dans Mathieu 4 :5, 21 :12 et 23 :35, Actes 21 :26 et 29 à propos du Temple de Yérouchalaïm, et dans Actes 19 :27 pour le temple de l’idole grecque Artémis à Ephèse.

Tandis que NAOS, au sens figuré, est le temple spirituel qui accueille les âmes des fidèles. Dans le verset de 2 Thessaloniciens 2 :4, c’est le mot NAOS qui est utilisé. Paul ne parle donc PAS ici d'un temple physique, pas plus que dans 1 Corinthiens 3 :16, 6 :19 et Ephésiens 2 :21.

De toute façon, pour éviter toute erreur, Yé’hèzqEL nous donne LE SIGNE décisif pour le Temple qui sera reconstruit : LA GLOIRE D’ELOHIM Y REVIENT.

Dans Romains 12 :4-5, 1 Corinthiens 3 :16, 6 :19-20, 12 :12-13 et 27 et Colossiens 1 :24, Paul déclare donc que le « Temple de Dieu » (temple ici spirituel), c’est le corps messianique des croyants. En quelque sorte, lui aussi voit LE MESSIE COMME UN CORPS COLLECTIF.

Ceci rejoint L’IDENTITE REVELEE PAR DANIEL 7 :13 ET 18 ENTRE LE « FILS D’HOMME » ET « LES SAINTS DU TRES-HAUT » 

Revenons à l’Écriture hébraïque : que veut dire « messie » à l’origine מָשִׁיחַ (machia’h) : « oint ». Quand notre Père vient habiter en nous, Il ne fait rien d’autre que nous oindre, il fait de nous Ses oints. « Ne touchez pas בִמְשִׁיחָי à Mes oints » (Ps 105 :15).

C’est le sens profond du commandement : « Ils Me construiront un Sanctuaire et J’habiterai en eux » et non pas : j’habiterai dans l’édifice matériel qu’ils me construiront. (Exode 25 :8)

Souvenons-nous que, quand Moïse descendit du Sinaï, où il était en présence de HaChèm, son visage rayonnait, et il devait le voiler (Exode 34 :29-35).

Dans 2 Thessaloniciens 2 :2, Paul avait écrit : "Nous vous prions, frères, de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens." Ce conseil est bon, car, dans son grec, Paul évoque l’ennemi de D.ieu installé dans le temple spirituel accueillant les âmes des fidèles. Alors qu’une certaine chrétienté cherche un homme assis dans un bâtiment à construire à la place d’un autre au Moyen-Orient ! Elle n’a qu’à se regarder dans le miroir : « L’homme de péché » règne depuis 2000 ans dans le « nouveau temple » que l’Eglise aurait voulu être. « Le fils de perdition assis dans le temple de Dieu », c’est l'idolâtrie dans la chrétienté.
 

"MON PACTE AVEC LES LEVITES..."

 

Les prophètes annoncent la reconstruction du Temple à Yérouchalaïm ainsi que la reprise du culte. Normal, leur destruction n’était que provisoire et D.ieu ne change pas.

Mais entendons-nous bien d’abord quand on parle de culte biblique au Temple. Là où les traductions parlent de « sacrifice », le terme biblique est קָרְבָּן (qorbânqui vient de la racine-idée קרב QRB « proche ». Le but du Temple et des offrandes est de nous rapprocher et de vivre avec Elohîm.

Les religions humaines ont établi les normes de la relation entre la divinité et l'homme selon une approche juridique et comptable. Le pardon des fautes est accordé contre paiement.

A l’opposé, selon la Tora, la relation entre le Créateur et l’être humain n’est pas de nature juridique et comptable, mais vitale. L’homme vit de la vie divine s’il vit selon les règles du Créateur. Sinon, il est déjà mort spirituellement, et aucune offrande n'y change rien. Offrir la mort d'un animal n’a aucune valeur en soi. Ce n’est que le signe (dérangeant) du renouvellement de la consécration d'un homme QUI A DEJA ETE PARDONNE. Comment l'a-t-il été ? En revenant à Elohîm (Téchouva) : Dans le Psaume 51, David parle à la fois de sa repentance et des offrandes qu'il présentera ENSUITE. Nous verrons que Ezéchiel ne parle même pas d’offrande. Il n’indique que le chemin du retour à la vie.

 

COMMENT VIVRE AVEC ELOHIM ?

 

Ezéchiel 18 « 20 C'est celui qui pèche qui mourra… 21 Si le méchant revient de toutes les fautes qu'il a commises, qu'il observe toutes Mes lois, qu'il pratique le droit et l’équité, il vivra et ne mourra pas. 22 Aucun des péchés qu'il a commis ne lui sera rappelé ; grâce à la justice qu'il a pratiquée, il vivra23 Est-ce que Je souhaite la mort du méchant, dit HaChèm, ne préféré-Je pas qu'il revienne de sa conduite et qu'il vive ? 24 Et si le juste renonce à son équité et commet l'iniquité, et s'il fait des abominations pareilles à celles qu'a faites le méchant, vivra-t-il ? On ne lui rappellera aucune des actions justes qu'il a pratiquées ; pour l'infidélité qu'il a commise et les péchés qu'il a faits, il mourra… 31 Rejetez loin de vous tous les péchés que vous avez commis, faites-vous un cœur nouveau et une âme nouvelle, et pourquoi mourriez-vous, maison d'IsraEL ? »

Ezéchiel 33 : 12-20 reprend exactement le même message bien détaillé, il veut le graver, face à notre complaisance entêtée pour les mythologies.

 

POURQUOI DANIEL RESSENT-IL UN TROUBLE ?

 

Nous sommes conscients de la révolution, pour beaucoup d’âmes sincères, des chapitres 40 à 48 d’Ezéchiel, et du jugement rapporté par Daniel 7 :25 : « Il (la 4ème bête) proférera des paroles contre le Très-Haut (invention de la trinité, confusion entre Elohîm et le machia’h, adoration de Jésus, et de là, logiquement, culte de Marie mère de Dieu), opprimera les saints de l'Être suprême (au nom d’un absurde « déicide ») ; il aura la prétention de changer les solennités (dimanche, Pâque, Noël), et la loi (abolie) ».

« Mon âme, à moi Daniel, défaillit dans son enveloppe [corporelle] et les visions de mon esprit me jetèrent dans une grande frayeur. » (7 : 15). « Moi, Daniel, mes pensées m’effrayèrent beaucoup, je changeai de couleur, et la chose resta dans mon cœur. » (7 : 28)

La raison du malaise de Daniel, c’est qu’il est lui-même surpris par ce qui lui est révélé, et qu’il prévoit les réactions de ses lecteurs. Nous-mêmes n’en sommes plus à ce que nous pensions il y a vingt ans. Nous avons remonté un fleuve, nous nous sommes écartés de plusieurs affluents. Et nous arrivons depuis quelque temps à LA SOURCE HEBRAÏQUE.

Nous ne pouvons plus boire que ses eaux pures et fraiches. Nous sommes un peu tristes d’avoir perdu en chemin beaucoup d’amis. Mais par amour de la vérité, et plus encore, par amour de l’humanité victime des mensonges des églises gréco-romaines, il nous a paru nécessaire de parler clairement.

Nous savons qu’un Reste des Nations se joindra à IsraEL. Lecteurs de la Bible, ils s’attacheront à HaChèm :

« Isaïe 561 Ainsi parle HaChèm : "Observez la justice et faites le bien ; car Mon secours est près de venir et Mon salut de se manifester. Heureux l'être humain qui fait cela, et l’enfant d'Adâm qui s'y tient fortement ! Heureux qui respecte Chabath et ne le profane pas, et garde sa main de toute action mauvaise ! Qu'il ne dise pas, l’enfant d'étranger qui s'est rallié à HaChèm : "Certes, HaChèm m'exclura de Son peuple !"… Car ainsi dit HaChèm… : Les enfants d'étranger, qui se joignent à HaChèm, se vouant à Son culte, aimant Son nom et devenant pour Lui des esclaves, tous ceux qui observent Chabath et ne le profanent pas, qui persévèrent dans Mon alliance, Je les amènerai sur Ma sainte montagne, Je les comblerai de joie dans Ma maison de prières, leurs offrandes seront les bienvenues sur Mon autel ; car Ma maison sera dénommée Maison de prière pour toutes les nations." Parole de HaChèm YHVH le Toujours Présent, qui rassemble les dispersés d'IsraEL : Il en est d'autres que Je recueillerai en même temps que seront recueillis les siens. »

Qui fait le rapport entre ce dernier verset 8 et « J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie ; celles-là aussi, il faut que je les amène… » (Jean 10 :16) ? 

Durant des siècles, les églises ont fasciné les païens en prêchant un Jésus mythique. Mais dans les derniers temps, nous pouvons témoigner qu’il s’est progressivement révélé comme l’homme juif Yéchouâ, débarrassé de sa gangue d’idole grecque, et qu’il a amené à IsraEL nombre de nos amis. Et ça ne fait que commencer : « Tous ceux qui resteront de toutes les nations venues contre Yérouchalaïm monteront chaque année pour se prosterner devant le Roi, HaChèm YHVH des armées, et pour célébrer la fête des cabanes. » (Zacharie 14 :6)

Le Roi des rois veut ramener Son Trône sur le Mont du Temple à Yérouchalaïm. L’islam radical, un Occident engourdi, gagné à une gauche athée qui soutient cet islam avec l'illusion de le contrôler, et le parti communiste chinois (pas le peuple) luttent pour renverser ce qui reste de pays à peu près libres[15] dans le monde. Donald Trump fait face à une tentative de coup d’État fomentée par des politiciens corrompus : il gêne, tout comme Binyamin Netanyahou qui subit un harcèlement judiciaire de la part de ratés discrédités par l’échec d’un « processus de paix » mensonger.

Si les temps sont difficiles du fait de l’épidémie, n’oublions pas que bientôt nous verrons la Gloire de notre Père ici au centre de la terre, et que Son Torrent de Grâce rendra à notre planète fatiguée une jeunesse, une santé et une joie que le monde ne peut pas donner.

Bonne suite de l’année 5781

 

[1] Yé’hèzqEL (Ezéchiel) = « EL (D.ieu) rend fort. », ZékharYa (Zacharie) = YHVH se souvient, DaniEL = « EL juge ».

 

[2] Le fameux virus est sorti d’un laboratoire chinois (coopérant avec l’Institut Pasteur). Sommes-nous conspirationnistes si nous en constatons les conséquences (outre le nombre de décès) : nuire à l’économie occidentale et à la réélection de Donald Trump. Le confinement a favorisé le vote par correspondance (sans contrôle d’identité) et des fraudes massives.

 

[3] La Gloire de HaChèm n’est pas HaChèm Lui-même. Lui est partout et toujours présent, au-dessus de toute image. Quand on parle de « Ses pieds » ou de « Son bras », ce sont des métaphores. La manifestation visible de Sa gloire dans certaines circonstances a pour but de Le faire reconnaître au milieu des hommes, comme le Juge et Souverain de tous.

 

[4] Exode 40 :35, Rois 8 :11, 2 Chroniques 5 :14

 

[5] ‘Houpa : dais nuptial dressé pour l’Alliance renouvelée entre YHVH, et IsraEL réuni à Yéhouda, pas la chrétienté. Cf Jérémie 31 :30-36.

 

[6] Soucca : cabane de branchages comme celles de la Fête des Cabanes en automne.

 

[7] Isaïe 65 :24

 

[8] Dans Apprends-nous à compter nos jours (n°1, page 41), nous développons les dérivés de la racine, de l’idée et du mot שָׁחֹר (cha’hor) « noir ».

 

[9] Et si le Cohên Gadol était l’annonciateur de la Délivrance selon les derniers versets du prophète Malakhi : Eliyahou, le prophète Elie ? Qu’on se souvienne de ce qu’il a fait sur l’autel aux douze pierres du Mont Carmel (1 Rois 18). La méditation juive porte aussi sur l’origine cachée d’Elie

 

[10] Il existe un mot hébreu pour « serviteur », mais ici, c’est עֶבֶד (évèd) « esclave » qui est écrit. Pourquoi ? Pour préciser la relation entre Elohîm et le מָשִׁיחַ (machia’h).

 

[11] En hébreu, le « Tu » et le « Toi » ont un masculin et un féminin, comme en français « Il » et « Elle ». Segond traduit faussement « avec Lui » alors qu’il est écrit que « tous les saints (seront) עִמָּךְ avec toi (féminin, Yérouchalaïm) ».

 

[12] בֶּן אָדָם (bèn Adâm, 93 fois dans Ezéchiel) ou en araméen dans Danielאֱנָשׁ  בַּר (bar énach) signifie « fils d’homme ». On veut en faire un titre messianique, CE QU’IL N’EST PAS EN HEBREU, en l’écrivant en français « Le Fils de l’Homme » avec des majuscules (qui n’existent pas en hébreu). D’ailleurs Ezéchiel (qui n’est pas le messie) est appelé aussi sans cesse « fils d’homme ». L’hébreu et l’araméen emploient l’expression « fils d'homme » soit pour « homme », soit comme un pronom indéfini : « quelqu’un » (Exemple : un inconnu frappe à la porte et vous demande s’il peut parler à votre fils. Vous transmettez en disant « Un bèn Adâm te demande »). Ici, le fils d’homme, c’est tout simplement l’homme, créé pour être homme-d-Elohîm, intime de Sa Présence et de Sa Tora. Geza Vermes (spécialiste des Manuscrits de la Mer Morte et du « Nouveau Testament ») rappelle que l’expression « bèn Adâm » est utilisée pour se désigner soi-même de façon détournée, comme en français dans la périphrase « votre serviteur ». Le but du locuteur est, ou bien de se distancier d'un événement fatal et redouté, ou bien de camoufler ce qui, en langage direct, pourrait paraître de la forfanterie. Ainsi Yéchouâ préfère dire : « le fils d'homme va mourir » ou « le fils d'homme va être proclamé roi », plutôt que « je vais mourir » ou « je vais être proclamé roi ».

 

[13] Les quatre bêtes de Daniel 7 correspondent aux quatre parties de la statue de Daniel 2 et doivent être interprétées de la même manière. La puissance politique terrestre, qui dans la première vision du chapitre 2 apparaît sous la forme d’une statue splendide est représentée dans la seconde au chapitre 7 par une succession de bêtes féroces.

 

Dans Daniel 2, le point de vue de la vision était celui du Roi de Babylone, brillant représentant de la puissance politique terrestre. Le règne divin à venir est contemplé, en quelque sorte du dehors, sous l’image de la petite pierre « qui remplit toute la terre ».

 

Puis, dans Daniel 7, ce même règne divin est vu, comme du dedans, en la personne de ceux-là mêmes qui le composent, le « fils d’homme », c’est-à-dire « les saints du Très-haut », dont Daniel fait partie.

 

[14] La Bible Hébraïque permet de comprendre les évènements politiques actuels et en particulier ce que représente Édomhttp://www.elisrael.org/article-34668568.html Voir aussi notre lettre de janvier 2016 et la brochure n°3 (pages 143 à 151) de notre série « Apprends-nous à compter nos jours ».

 

[15] Mensonge et censure régissent désormais les médias. Nous nous informons auprès de https://www.dreuz.info/https://fr.theepochtimes.com/ et https://www.europe-israel.org/.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le retour à la Source
  • : Découvrir Israël Se ressourcer spirituellement Chercher ses racines
  • Contact

Recherche

NOS PUBLICATIONS

undefined

Liste de nos publications


Apprends-nous a compter nos jours

3 etudes sur le calendrier hebreu
- Pourquoi est-il ecrit :
Il y eut un soir, il y eut un matin...
et dans cet ordre ?
- Quel message spirituel
porte le calendrier biblique
qui concilie le soleil et la lune ?
- Pourquoi l'annee commence
au 7eme mois ?
(#1 et 2 : 9 euro chacun, # 3 : 13 euro)


La Bible parle de la France et de l'Espagne

... et les francophones ne le savent pas.
(5 euro)

L'hebreu en chantant

(3 livrets d'initiation bases
sur 4 CD de chants)
(# 1 : 20 euro, # 2 : 15 euro, # 3 : 10 euro)

Consolez, consolez mon peuple
les propheties bibliques
et l'actualite en IsraEl (9 euro)

 

Le jour Un de la Delivrance

cliquer sur lejourundeladelivrance.blogspot.com

 

Participation aux frais d'envoi :
5 euro pour un ou plusieurs livres.

Pour toute precision et commande, cliquez sur le bouton "Contact" ci-dessus dans "Presentation"


Archives