Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 20:40

‘Hanouka, le saint et le profane

Joyeuse fête de ‘Hanouka ! La lumière est toujours revenue après les longues nuits sans lune. Au 2ème siècle avant l’ère chrétienne, nombre de Juifs étaient déjà séduits par le mode de vie étranger, la philosophie, la littérature.

Antiochos IV, un roi syrien de culture grecque, installa son idole dans le Temple de Jérusalem et interdit l’étude et la pratique de la Tora. Il punissait de mort les Juifs restés fidèles à l’Alliance.

Mais une famille mena la résistance, les Makabim’ (« Macchabées »). Ils remportèrent la victoire et purifièrent le Temple que les Grecs avaient profané. Enfin, un 25 Kislev, ils en célébrèrent la redédicace en allumant la Ménora, la lampe à huile à sept branches placée devant l’autel.

Au-delà de la victoire militaire où l’aide divine était manifeste, vu la disproportion des forces physiques, l’accent est mis sur le miracle de l’huile et de la lumière. Car la Ménora - qui n’avait d’huile que pour un jour seulement - brûla huit jours. Huit jours, c’était la durée de la dédicace du Temple par Salomon.

Daniel[1] avait prophétisé qu’après la chute de Babylone, le bélier perse serait battu par « le bouc venu d’Occident », Alexandre le Grand (8 : 21-23) ; sa corne se briserait précocement (il mourut à l’âge de 33 ans) ; à sa place pousseraient quatre autres cornes, ses quatre généraux. Et voici pour le successeur de l’un d’eux, Antiochos (7 : 25) : « Il proférera des paroles contre le Très-Haut, opprimera Ses saints et voudra changer l’organisation des temps et la loi divine… »

Parmi les nombreux commandements de la Tora, Antiochos, successeur du « bouc », avait choisi d’interdire la circoncision, Chabbath et les fêtes de l’Eternel. Pourquoi ces trois points-ci en particulier ? Qu’ont-ils en commun ?

1) La circoncision.

Les Grecs proscrivaient cette pratique qu’ils qualifiaient de mutilation et de profanation du corps humain. Les athlètes grecs concouraient nus (c’est l’origine du mot « gymnastique »). L’Antiquité a laissé de nombreux statues de nus. La Renaissance a repris cette inspiration et rétabli le culte du corps humain.

Cette attitude se perpétue au plus profond de la mentalité occidentale moderne. D’un côté on parle de dignité pour la femme, mais les magazines féminins, les spots et les panneaux publicitaires exploitent son image comme objet commercial.

Pour l’Hébreu, la circoncision se nomme « brith », l’alliance par excellence. Ceci sous-entend que la relation avec D.ieu implique tous les aspects de la vie humaine, à commencer par les pulsions les plus fortes et les plus intimes. Sans cette alliance avec son D.ieu, l’enfant d’Avraham n’aurait pas survécu des millénaires. Mais l’opinion occidentale considère d’une manière plus générale que se référer au D.ieu transcendant de la Bible et à ses promesses est un comportement sectaire antirationnel.

2) Chabbath

Chabbath est également un appel à la transcendance. Les mots de la Bible ne sont pas utilisés au hasard et l’un des plus remarquables est  קדוש    qadoch, saint, séparé, mis à part. Qu’est ce qui est qualifié en premier de « saint » ? Avant même d’appliquer la sainteté à un comportement éthique, « D.ieu bénit le septième jour et le rendit saint. » (Genèse 2 : 3) Dans le Décalogue, le mot « saint » n’est employé qu’à propos de Chabbath.

« - En quoi ce jour (Chabbath) se distingue-t-il des autres jours ? demanda le gouverneur romain Turnus Rufus à Rabbi Aqiva (Talmud Sanhédrin 65 b).

- Et toi, lui répondit ce dernier, qu’est-ce qui te distingue des autres hommes ? Tu es fait de chair et de sang, comme tous les êtres humains…

- C’est le roi qui m’a élevé à mon haut rang.

- La même réponse est valable pour le jour de Chabbath qui a été élevé par D.ieu. »

Au niveau de la nature, il n’y a aucune différence entre Chabbath et les autres jours de la semaine. Le soleil se couche et se lève comme tous les autres jours. Lors de la distribution de la manne au désert (Exode 16), D.ieu n’a pas présenté Chabbath d’abord comme un jour de repos, mais comme un jour « saint ». L’explication rationnelle des commandements, même quand elle existe, n’est pas ici la première. Ramasser de la manne à Chabbath n’est pas plus fatigant que les autres jours. D.ieu ne donne pas de raison à celui qui ne veut que raisonner. « D.ieu dit… » point final. Cela peut ne pas plaire au raisonneur, mais s’il veut rester profane, il a beau être suprêmement intelligent, il restera profane.

Par contre, pour celui qui SENT l’amour irrationnel de D.ieu envers lui, alors tout est clair : il suffit d’accomplir la volonté de D.ieu par amour de D.ieu.

« Si tu détournes ton pied de [profaner] Chabbath, de faire ton plaisir en mon saint jour, si tu appelles Chabbath [tes] délices, [et] honorable le saint [jour] de l’Éternel, si tu l’honores en t’abstenant de suivre tes propres chemins, de chercher ton plaisir et de dire des paroles [vaines], alors tu trouveras tes délices en l’Éternel, je te ferai monter à cheval sur les lieux hauts du pays et je te nourrirai de l’héritage de Ya’âqov, ton père : car la bouche de l’Éternel a parlé. » (Isaïe 58 : 13-14)

3. L’enseignement spirituel du calendrier biblique

La vie et le temps des Hébreux sont organisés par le calendrier bien particulier de la Tora.

Nos années sont solaires, comme le précise Deutéronome 16 : 1 « Prends garde au mois de la germination pour célébrer Pessa’h en l’honneur de l’Eternel ton D.ieu. ». Cette attention à la réalité matérielle des saisons manifeste notre devoir de continuité dans Son service tout au long de notre vie et le mémorial de Sa fidélité, tel que l’exprime David : « Je fixe constamment mes regards sur le Seigneur. » (Psaume 16 : 8).

Nos mois qui s’inscrivent dans un cycle d’années débutent selon le renouveau de la lune. Au-delà de cet aspect le plus apparent, ce principe nous imprègne de la nécessité de conserver un élan toujours renouvelé vers notre objectif. Rabbi Na’hman de Breslev disait : « Il est interdit d’être vieux ». Deutéronome 32 : 15 nous avertit de ne pas nous enliser dans le bien-être matériel ; sinon nous perdrions le sens de notre responsabilité de frère aîné des nations. De plus, la lune qui est donnée à IsraEl comme modèle l’invite à la modestie. Comme elle ne fait que refléter la lumière du soleil, nous-mêmes devons ne refléter que la Tora, la Parole de D.ieu.

Apprends-nous à compter nos jours, notre série de trois études bibliques hébraïques[2], permet d’approfondir l’étude de ces principes ainsi que de nombreux paradoxes :

·        Pourquoi est-il écrit « il y eut un soir, il y eut un matin » et dans cet ordre ?

·        Pourquoi y a-t-il tant de « sept » dans la Bible ?

·        Pourquoi le Nouvel An hébreu est-il en automne, au 7ème mois, et non au premier mois, au printemps ?

·        Que cachent les calendriers grégorien et islamique ?

·        Que signifie le final d’Isaïe « Il arrivera constamment, à chaque renouvellement de lune et à chaque chabbath que toute chair viendra se prosterner devant Moi, dit l’Eternel. » (Isaïe 66 : 23)

·        et le final de Zacharie « Il arrivera que tous ceux qui resteront de toutes les nations qui seront venues contre Yérouchalaïm monteront d'année en année pour se prosterner devant le roi, l'Eternel des armées, et pour célébrer la fête des cabanes  .   » (Zacharie 14 : 16)

·        Le rapport au temps enseigné par la Tora est-il réservé au peuple d’IsraEl, et quelles sont les dimensions du peuple d’IsraEl ?

« Les fils de l’étranger qui s’attachent à l’Eternel pour Le servir, pour aimer le Nom de l’Eternel, pour être Ses serviteurs, quiconque observe Chabbath pour ne pas le profaner, et ceux qui tiennent ferme Mon alliance, Je les amènerai à Ma montagne de sainteté, Je les réjouirai dans Ma maison de prière, leurs offrandes montantes et leurs immolations seront les bienvenues sur Mon autel, car Ma maison sera appelée maison de prière pour tous les peuples. Parole de HaChem’ l’Eternel qui rassemble les dispersés d’IsraEl, J’en rassemblerai d’autres sur lui aux siens rassemblés. » (Isaïe 56 :6-8)

La Grèce et après elle l’Occident ont voulu s’attaquer aux commandements de sainteté de l’Alliance divine. On voit aujourd’hui ce qui leur arrive. C’est seulement le signe qu’il est temps que vous sortiez de Babylone.

Le mot  חֲנֻכַּה    Hanouka veut dire Dédicace. C’est le 3ème mot du psaume 30 :

מִזְמוֹר שִׁיר חֲנֻכַּת הַבַּיִת לְדָוִד ׃

le David < haBaïth < 'Hanoukath < chir< Mizmor

pour David < la maison < dédicace < chant < élagueur

Relisons ce psaume de David « de la dédicace du Temple » : il ne contient aucune allusion à l’édifice érigé par son fils Salomon. Ce Sanctuaire du Mont Moria à Yérouchalaïm a pour fonction d’être le signe extérieur de la demeure spirituelle de D.ieu que David annonce dans son psaume : D.ieu en nous et nous en D.ieu, dans l’accomplissement de Sa volonté et toutes les péripéties de notre vie.

Voici les trois premiers mots de ce Psaume 30 :        

מִזְמוֹר שִׁיר חֲנֻכַּת 

  …'Hanoukath < chir< Mizmor

… dédicace < chant < élagueur

Ce n’est pas un hasard si leurs initiales sont celles des trois points spécifiques de la Tora que l’ennemi avait remarqués :

מ    de  מִזְמוֹרcomme  מִילָה    (mila)   circoncision

ש    de  שִׁיר  comme  שַׁבָּת    Chabbath

ח    de   חֲנֻכַּת  comme  חֹדֶשׁ    (‘Hodèch) renouveau lunaire.

A partir du 25 Kislev 5771, mercredi soir 1er décembre 2010, nous allumerons la grande lumière – le serviteur - et la première petite à droite, et ainsi de suite, une de plus chaque soir (jusqu’au mercredi 8), afin que la lumière augmente…

Vous voulez en savoir plus ? Venez dans notre oasis sans hiver. Notre maison d’hôtes vous est ouverte. Nuit et petit-déjeuner : à partir de 125 shekels (env. 27 € / 37 Fr. fin 2010) par personne (base chambre double). Tarif spécial longue durée. En option : ½ pension, pension complète.

·        Vous disposez d’une chambre climatisée avec toilettes et douche, d’une cuisine équipée et d’une grande terrasse avec vue sur les monts d’Édom.

·        A la carte : repos, randonnées, initiation à l’hébreu par le chant, ressourcement.

·        Nous organisons aussi des excursions et pouvons vous prendre en charge dès l’aéroport de Tel Aviv Ben Gourion à 240 km de Sapir. Plusieurs bus par jour pour Jérusalem, Tel Aviv, Mer Morte & Eilat.

Contactez-nous.



[1]   Daniel continue avec l’image d’une statue aux pieds composés d’un alliage de fer et d’argile, qui décrit parfaitement la situation actuelle d’Eurabia, l’improbable alliage euro-arabe actuel.

[2]   Vous pouvez recevoir les trois fascicules de Apprends-nous à compter nos jours qui constituent une introduction à la pensée hébraïque en nous envoyant 36 € ou 53 francs suisses, frais d’envoi inclus, par le moyen de règlement joint à cette lettre.

Partager cet article

Repost0
Published by Michael & Ola - dans Tora - Peuple et Terre d'IsraEl

Présentation

  • : Le retour à la Source
  • : Découvrir Israël Se ressourcer spirituellement Chercher ses racines
  • Contact

Recherche

NOS PUBLICATIONS

undefined

Liste de nos publications


Apprends-nous a compter nos jours

3 etudes sur le calendrier hebreu
- Pourquoi est-il ecrit :
Il y eut un soir, il y eut un matin...
et dans cet ordre ?
- Quel message spirituel
porte le calendrier biblique
qui concilie le soleil et la lune ?
- Pourquoi l'annee commence
au 7eme mois ?
(#1 et 2 : 9 euro chacun, # 3 : 13 euro)


La Bible parle de la France et de l'Espagne

... et les francophones ne le savent pas.
(5 euro)

L'hebreu en chantant

(3 livrets d'initiation bases
sur 4 CD de chants)
(# 1 : 20 euro, # 2 : 15 euro, # 3 : 10 euro)

Consolez, consolez mon peuple
les propheties bibliques
et l'actualite en IsraEl (9 euro)

 

Le jour Un de la Delivrance

cliquer sur lejourundeladelivrance.blogspot.com

 

Participation aux frais d'envoi :
5 euro pour un ou plusieurs livres.

Pour toute precision et commande, cliquez sur le bouton "Contact" ci-dessus dans "Presentation"


Archives