Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 10:43
BSD.JPG

Chers internautes,


Vous arrivez sur elisrael.org, un site aussi eloigne de l’Hexagone que les cieux peuvent l’etre de la Terre.
Peut etre souffrez vous de ce que des signes bizarres apparaissent sur votre ecran, voire sur nos e-mails.
Ils sont dus en partie aux accents de la magnifique langue francaise, et je m’efforce de les supprimer progressivement.

Si votre ecran vous montre encore dans les textes ci dessous des signes bizarres, deux possibilites :

- C’est de l’hebreu. Si les symptomes persistent, consultez votre Rabbin.

- Si ce n est pas de l’hebreu, tentez votre chance aupres de Bill Gates, responsable de Microsoft Windows ©, Internet Explorer © et quelques autres bugs. Absentez-vous alors de elisrael.org pour un quart d’heure,

1) allez sur http://www.mozilla-europe.org/fr/

2) telechargez gratuitement Mozilla Firefox 2®, le programme de navigation Internet libre qui remplace avantageusement Internet Explorer,

3) installez le. Ensuite, au menu, allez sur Affichage, puis Encodage des caracteres et choisissez Unicode (UTF-8).

4) En cas de probleme, faites vous depanner par l’un de vos enfants, ou un autre genie adolescent de preference, sinon par un technicien informaticien, mais pas par moi, car je n y connais rien, et je suis dans le desert.

N’oubliez pas, mais seulement si ca marche deja ou si c’est repare, de m’envoyer un petit message d encouragement sur elisrael777@gmail.com.

Partager cet article

Repost0
Published by Michael & Ola - dans Visite guidée du site elisrael
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 10:02

BSD.JPG

Juif-des-etats.jpg

L’Etat d’IsraEl est traite et discrimine aujourdhui par les nations, comme l’individu juif l’etait au Moyen Age.

Voici quelques exemples de depeches recentes dans leur terminologie :

1) Euronews, samedi 26 mai 2007, 9h15 : Oeil pour oeil, dent pour dent, l’armee israelienne a repondu aux salves de roquettes palestiniennes.

L’expression œil pour œil, dent pour dent sournoisement introduite dans la politique du Proche Orient est à l’origine de l’affirmation suivante : Les Juifs manquent d’amour et n'aspirent qu’a la vengeance.

Les Gentils-gentils - leur histoire le montre - tendent toujours l’autre joue. Comment les Gentils-gentils s’y prennent-ils pour enseigner aux Juifs a tendre l’autre joue ?

- Les coups de croix sur la tete ne se pratiquent plus depuis le Concile de Vatican II en 1963,

 

- Il suffit de preparer mediatiquement et psychologiquement la population des banlieues :

 

- a bruler les synagogues que les Juifs s’obstinent a batir en Europe,

 

- a assassiner des Juifs qui s’obstinent à vivre en Europe,

 

- ou (moins dangereux) a profaner les pierres tombales des morts juifs qui s’obstinent a se faire enterrer en Europe.

 

- Ceci completera le consensus de la communauté internationale a edifier, en plein milieu d’IsraEl, un deuxieme Etat palestinien, en plus de celui cree en 1921, soustrait par l’Angleterre du territoire du Mandat de la SDN, et qui s’appelle la Jordanie.

 

2) Reuters : Proche-Orient : Israel bombarde Gaza, les factions discutent d’une treve par Nidal al Moughrabi, GAZA, 26 mai 2007.

Bombarder, en français, c'est lancer des bombes, pas un missile teleguide contre un objectif extremement cible. En journalisme, on qualifiera alors correctement les actions militaires israeliennes de cette nuit de frappes ciblees. Un bombardement rappelle immanquablement (et volontairement) au lecteur les images de bombardements de la 2eme guerre mondiale. On y tuait volontairement des dizaines de milliers de civils, alors que les raids de l’armee d’IsraEl neutralisent quelques fanatiques du djihad avec, helas, leurs boucliers humains. A la difference des Arabes qui visent nos civils avec premeditation, il arrive que notre opinion publique reproche à notre gouvernement la mort des boucliers humains - qui votent democratiquement en grande majorité pour le Hamas -, et que notre gouvernement presente ses excuses.

A remarquer aussi, dans ce titre : c’est Israel qui bombarde, non pas son armee de l’air. La mechante, la sadique, c’est la nation israelienne prise dans son entier, tandis que les factions (qu’est-ce que c'est des factions ? qui sont elles ?) qui sont à l’origine de ces affrontements, en ayant bombarde le Neguev occidental, sont emplies de pensees pacifistes et discutent d’une treve.

3) Associated Press n’est pas en reste d’impostures, comme dans cette depeche du 25/05/2007, (ref. AP cr/v655/665/702) :

L’armee israelienne a confirme que le raid visait des militants palestiniens qui circulaient à bord d’un vehicule en vue de commettre selon elle une attaque à la roquette contre Israel…

Pathetique au plan professionnel et gravissime autrement : si cette affirmation de l’AP etait correcte, cela signifierait que Tsahal aurait reconnu avoir commis un crime de guerre, car des MILITANTS sont des civils. Or, tuer des civils, c'est un crime de guerre selon le droit international.

Ce que l’armee israelienne a confirme dans son communique, c’est que son raid visait des MILICIENS du Hamas. En l’espece, Associated Press change le mot MILICIENS pour MILITANTS. Un MILICIEN est un individu arme cense remplacer ou renforcer une armee reguliere. Un MILITANT ne s’ecarte pas de l’action politique ou syndicale.

Le siege israelien de 2002 de la casbah de Jenine en Samarie, ou 80 personnes furent tuees des deux cotes, fut evoque comme un genocide par ceux au Moyen-Orient qui refutent souvent le veritable genocide qui prit la vie de 6 millions de Juifs.

Qui connait le terrible nombre de victimes de l’islam en Algerie ? Que fait la communaute internationale pour le Darfour viole et extermine par l’islam ?

Les agences occidentales qui fournissent les journaux en depeches deguisent malicieusement l’identite des acteurs d’un conflit dans le seul but d’orienter la sensibilite du public. C’est pire que la vache folle : toute votre chaine d’alimentation informationnelle est contaminee. Votre nourriture a un gout de petrole.

Des dizaines d’emetteurs de TV musulmanes sont captes chez vous et dans vos casbahs. Y arrive-t-il un seul emetteur israelien ?

RESISTER

Devise gravee dans la cellule du vrai Protestant (Tour de Constance), et bien avant lui, de l’Hebreu, puisque le Rav Shimshon Raphael Hirsch qualifiait Avraham de Premier Protestataire. La bonne info, pour le contexte geopolitique actuel, c est la Bible hébraique.

Pour les details, soyez prudents avec les journaux, magazines, radios et teles. Les sites internet et les blogs, du fait de leur faible cout, sont les derniers ilots de resistance, et surtout, le choix qui vous est offert vous permet une meilleure objectivite. Prenez ce qui est bon dans la petite liste suivante. Pardon pour les oublis, aidez nous à les reparer. Communiquez nous ce qui n’est plus à jour, ainsi que le resultat de votre recherche personnelle. l’information objective se merite :

a7fr.com/

acmedias.org/

actuj.net/

aish.com/

alainlegaret.blogspot.com/

alternativestream.net/

arabsforisrael.com/

atlantis.org/

aval31.free.fr/

balagan.blog-city.com/

bethkushi.be/

blog.rayezlaturquie.com/

checkpoint-online.ch/

chretiens-et-juifs.org/

cid-online.be/

cpiaj.bravehost.com/

debriefing.org/

desinfos.com/

eureferendum.blogspot.com/

extremecentre.org/

forum-israel.com/

fr.danielpipes.org/

fr.manhigut.org/

fr.wikipedia.org/wiki/Manipulation_des_images_dans_le_conflit_du_Proche-Orient

france-echos.com/

franceisrael.info/

guysen.com/

iisraelsionisme.centerblog.net/

infolive.tv/

iran-resist.org/

israel.over-blog.net/

israelannonces.com/

israel-diaspora.info/

israelmagazine.co.il/

israelvalley.com/

jerusalemplus.tv/

judaisme-au-present.over-blog.org/

kahaniste.site.voila.fr/

leblogdrzz.over-blog.com/

libertedepenser.info/

littlegreenfootballs.com/

lmae.net/

memri.org/french/

menapress.com/

migdal.org.il/

modia.org/

nrg.co.il/

nuitdorient.com/

objectif-info.com/

observabilis.com/

occidentalis.com/

politiquearabedelafrance.net/

primo-europe.org/

radiosion.ca.cx

resiliencetv.fr/

sefarad.org/

sourceisrael.com/

terredisrael.com/

un-echo-israel.net/

upjf.org/

valeursactuelles.com/

drapeau-YisraEl.jpg

Partager cet article

Repost0
Published by Michael & Ola - dans Tora - Peuple et Terre d'IsraEl
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 05:45
BSD.JPG

Lettre que son père écrit à Guilad Chalit, soldat d’IsraEl âgé de 20 ans, enlevé le 25 juin 2006 par un commando duHamas en territoire israélien. La famille Chalit est israélienne, et de plus, montée de France, possède la nationalité française.

 

 
 

A Guilad...

 

Mon petit Guilad. C'est à mon fils que j'envoie cette lettre. Bientôt un an que les fous de Dieu, amoureux de la haine et destructeurs de la liberté, t'ont kidnappé.

 

Cela fera bientôt un an que ton regard, celui d'un jeune homme d'à peine 20 ans nous appelle et nous dit : "Venez, libérez-moi. Je n'en peux plus. Je veux revoir mes parents. Je veux rentrer à la maison, sortir de l'enfer dans lequel je me trouve".

 

Ton regard, Guilad - c'est un père qui te le dit - me hante jour et nuit. Je pense a toi comme des millions d'Israéliens et d'Israéliennes pensent à toi, tous les jours.

 

Au début, je pensais que nous pourrions obtenir ta libération par des négociations et des pourparlers. Mais aujourd'hui, alors que l'armée terroriste du Hamas aux ordres de Téhéran a lancé une offensive balistique sur l'Etat d'Israël, je suis de plus en plus inquiet.

 

Ce matin, alors que nous venions d'apprendre la mort d'un jeune Israélien assassiné par un missile Kassam à Sdérot, tes ravisseurs annoncent qu'ils sont prêts à mettre fin à tes jours. Un odieux chantage qu'ils menacent de mettre à exécution si Israël ne cesse pas sa riposte militaire qui n'est pourtant ni plus ni moins que de la légitime défense face à des actes de guerre quotidiens.

 

Mon petit Guilad, tu viens d'être enlevé une deuxième fois aujourd'hui : les terroristes utilisent ton nom et ce que tu représentes pour tout un peuple afin de nous culpabiliser d'être un pays qui se défend et qui ne peut continuer d'être attaqué sans riposter.

 
C'est une sale guerre que nous menons face à l'Islam intégriste. Je ne crois pas qu'ils croient en Dieu comme ils le disent. Je ne pense pas que ce soit l'Islam qui les mène, mais un appétit sans limite pour la mort et la destruction.

 

Partager cet article

Repost0
Published by Michael & Ola - dans Tora - Peuple et Terre d'IsraEl
29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 10:14
hamas.JPG

בס''ד

Victoire du Hamas chez les profs « palestiniens »

Du site http://politiquearabedelafrance.net/ (30 mars 2007) que nous recommandons

Les profs « palestiniens » ont élu leurs représentants syndicaux :

90 % ont voté Hamas à Gaza

60 % ont voté Hamas en Judée Samarie

Ainsi plus d’un an après la victoire du Hamas aux élections du parlement « palestinien », d’isolement international, de guerre interne « palestinienne », d’une économie détruite, les intellectuels, ceux qui devraient éduquer les jeunesses « palestiniennes » à la paix, aux rapports de bons voisinages comme le font leurs homologues israéliens, et selon les « accords de Paix » d’Oslo, ceux-là même démontrent une fois pour toutes que le vote Hamas au parlement n’était pas seulement anti-corruption comme la « pensée-unique » a essayé de nous faire croire !

« Vote anti-confiance » disaient les bonnes âmes !

Vote pour le programme du Hamas disions-nous !

Vote pour l’éradication d’Israël !

En effet le Hamas au pouvoir a démontré :

1-     Son incapacité à gérer un état

2-     Qu’il n’est pas moins corruptible que les autres !

3-     Sa volonté de ne pas reconnaître les accords passés avec Israël

4-     Sa volonté d’élargir le conflit en lui donnant des dimensions religieuses plus étendues que ses dimensions nationales et territoriales

Les profs « palestiniens » ne sont pas des fellahs analphabètes qui ne comprennent pas la situation : tout comme les étudiants des universités « palestiniennes » –créées par Israël, soit dit en passant, car ni les Jordaniens ni les Egyptiens qui contrôlaient ces territoires et ces populations avant la guerre de 1967 ne se souciaient de l ‘éducation universitaire des « Palestiniens ».

Ainsi l’Intelligentsia « palestinienne » vote pour le conflit, pour la guerre.

Qu’en pensent les promoteurs des Accords de Genève, les Israéliens post-sionistes et les gouvernements suiise et européen qui les financent ?

Après le vote au parlement et la victoire du Hamas chez les étudiants et chez les profs « palestiniens » qui peut croire en des accords possibles ?

Partager cet article

Repost0
Published by Michael & Ola - dans Tora - Peuple et Terre d'IsraEl
25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 09:14
BSD.JPG

la « guématria »

· Les lettres hébraïques ont une valeur numérique.

guematria-tab.JPG

Grâce à cette valeur numérique, la « guématria » fait ressortir des correspondances qui autrement resteraient inaperçues, sans rapport avec les abus de certains Nostradamus informatisés actuels.

· Le mot אָב (av) = « père » vaut (1 + 2) = 3.

Le mot אֵם (ém’) = « mère » vaut (1 + 40) = 41.

Leur somme 44 est la valeur du mot יֶלֶד (yéléd) = « enfant » (10 + 30 + 4).

· אֱלֹהִים (Elohim’) = « D.ieu » a un Nom qui vaut

(1 + 30 + 5 + 10 + 40) = 86.

Dans ce mot, la première lettre א (aléph) et la dernière ם (mém’) forment le mot אֵם (ém’) = « mère ». Hasard ? Mais la différence entre 86 (אֱלֹהִים Elohim’ = « D.ieu ») et 41 (אֵם ém’ = « mère »), c’est 45, valeur numérique de אָדָם (adam’) = « homme » (1 + 4 + 40).

Elle rappelle le caractère maternel de la tendresse divine.

Ceci s’exprime en philosophie par l’idée de « Tsim’tsoum’ » (diminution), et s’illustre arithmétiquement de la façon suivante :

אֱלֹהִים Elohim’ D.ieu (86) crée le monde en se retirant, de manière à lui permettre d’exister. Il donne la liberté à l’être humain (Adam' 45), en abandonnant une part de sa souveraineté. Pour donner et maintenir la vie, Il fait place à l’être humain à l’intérieur de Lui-Même, comme une mère (41) à l’enfant attendu.

· אֱלֹהִים (Elohim) désigne dans le premier verset de la Tora D.ieu vu comme Créateur. Comme Il met en place un système de lois naturelles dans le but d'assurer le bon fonctionnement de l'univers, la valeur numérique des lettres hébraïques

- du mot אֱלֹהִים (Elohim)

- et du mot הטֶבַע (ha-tév’â = « la nature » : 5 + 9 + 2 + 70) est équivalente (86).

· יהוה (le Tétragramme “YHVH” indicible, dont nous remplaçons la prononciation par HaChèm' ou Adonaï) est le Nom sous lequel se présente D.ieu vu comme Sauveur. Pour tempérer ses propres décisions de Justice, il intervient dans notre vie, nous fait grâce, nous pardonne, et même nous délivre surnaturellement.

La valeur numérique de יהוה (“YHVH”) est (10 + 5 + 6 + 5) = 26.

26 est la somme de :
אֶחָדhad = un) dont la valeur est (1 + 8 + 4) = 13,
auquel s’ajoute אַהַבָה (ahava = amour) dont la valeur (1 + 5 + 2 + 5) est aussi 13.

Le D.ieu Sauveur est donc Unité et Amour. Il se révèle à Moché (Moïse) au buisson ardent, et annonce l’entrée dans l’histoire de Celui que nous ne connaissions auparavant que de loin, comme “Grand Architecte de l’Univers”.

· Est-ce fortuit, si le nom de אֱלִיעֶזֶר Eli’êzer (dont la valeur numérique est 318) est mentionné à proximité du nombre (318) de disciples d’Avram’ / Abraham (Béréchith / Genèse 14 : 4 et 15 : 2) ?

Cet article est tiré de « Apprends-nous à compter nos jours », ouvrage que vous pouvez vous procurer (pour 14 € / 21 CHF, port inclus) auprès de elisrael777@gmail.com

Partager cet article

Repost0
Published by Michael & Ola - dans Nourriture biblique
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 18:44
BSD.JPG


Ce soir, 6 Sivan’ 5767 (mardi 22 mai 2007 et demain mercredi 23), nous fetons C
havouoth, litteralement la Fete des Semaines (en grec : Pentecote).

Chavouoth est le pluriel de Chavoua qui signifie Semaine.

Ce mot vient de Cheva qui en hebreu veut dire à la fois :

  • - Sept (ce nombre mille fois repete dans la Bible sert de rappel au 2eme sens, ci-dessous :)
  • - Serment d’Alliance.

 

Chavouoth celebre donc l’Alliance Eternelle de D.ieu avec Son peuple IsraEl. Sept semaines apres nous avoir liberes de l’esclavage d’Egypte, notre D.ieu, au Sinai, nous donne Sa Tora (son Enseignement) et notamment Ses Dix Paroles (improprement nommees Dix Commandements).

 

Nous lisons à Chavouoth le Rouleau de Ruth la Moabite qui dit (au present) :

Ruth-1-16.JPG

 

« Ton peuple [est] mon peuple,

et Ton D.ieu [est] mon D.ieu » (ch 1 : 16)

Impossible de separer l’adhesion au vrai D.ieu, en pretendant remplacer Son peuple par quelque societe religieuse telle « l’Eglise ».

Notre D.ieu annonce dans Isaie 56 : 6-8 que des non-Juifs le chercheront, Lui le seul vrai D.ieu, accepteront Son enseignement et se joindront à Son peuple. Voici le processus qu’Il annonce :

Yech-56-v-6-8.JPG

 Les enfants de l’etranger qui s’attachent a HaChem’ pour le servir et pour aimer le nom de HaChem’, pour etre ses serviteurs, — quiconque observe Chabbath pour ne pas le profaner, et ceux qui tiennent ferme mon alliance,

Je les amenerai vers ma montagne de saintete, et je les rendrai joyeux dans ma maison de priere : leurs offrandes elevees et leurs sacrifices seront agrees sur mon autel, car ma maison sera appelee une maison de priere pour tous les peuples.

Parole du Seigneur HaChem’, qui rassemble les exiles d’IsraEl : J’en rassemblerai encore d’autres sur lui, avec les siens deja rassembles.

Beni soit-Il, et joyeuse fete a tout le peuple d’IsraEl elargi, et en particulier... aux Ruth.

Partager cet article

Repost0
Published by Michael & Ola - dans Relations judéo-chrétiennes
18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 15:34

undefined

Vous recevez probablement les échos des déballages politiques actuels en IsraEl (au moins, la démocratie le permet). Plutôt que de pleurer, nous vous invitons à prier et à agir.

 Nous vous faisons suivre l’appel du Rav Dufour paru sur son site :

 

http://www.modia.org/infos/israel/bulletin5.07b.html#nouvelles

Il résume la situation où nous nous trouvons, et permet de compenser la désinformation habituelle sur IsraEl.

La seule modification que nous nous sommes permise sur son texte est l’adjonction de numéros et de couleurs, afin que vous puissiez remarquer les points en rouge n° 7, 11 et 12. Vous remarquerez dans cet appel du Rabbin Dufour l’absence de langue de bois. Il est sans complaisance pour ses collègues rabbins et autres « leaders ». Lisez le chapitre 34 d’Ezéchiel qui utilise le terme « bergers ».

Continuez sur les chapitres suivants d’Ezéchiel, et sachons discerner le contexte où le D.ieu d’IsraEl nous a placés. Il ne nous a pas rassemblés dans Son Pays pour nous abandonner ensuite, mais « à cause de Son Nom que nous avons profané en exil », et « afin de répandre sur nous des eaux pures ».

Priez d’abord pour le peuple juif en Terre d’IsraEl. Priez notamment pour que les Juifs fidèles à l’Alliance fassent savoir au parti religieux Shass, qui cherche à juste titre des subventions pour ses écoles privées, qu’il est nuisible de rester dans une coalition de régime des partis qui n’a rien à voir avec l’Alliance de D.ieu et d’IsraEl.

Priez pour le peuple juif qui reste en « diaspora », ou plus clairement à Babylone (Amérique, Europe) dans le confort matérialiste de l’exil, afin qu’il vienne ici changer la majorité électorale, et construire une société selon la Tora.

Lisez la vision de la résurrection des ossements desséchés d’Ezéchiel 37, et vous remarquerez que D.ieu l’opère (verset 6) en deux temps :
  - physique (v. 7 et 8)

 

  - puis spirituelle (v. 9 et 10).

 

 Nous pouvons aussi voir dans l’histoire contemporaine une sorte de Royaume de Chaoul (Saül), qui reste oint de D.ieu, mais qui est sorti de l’Alliance, et une tension vers le Royaume de David. Ayons un cœur comme David, et nous ferons partie de la Maison de David (Zacharie 12).
Vous pouvez aussi consulter d’autres sites engagés dans la Refondation d’IsraEl sur la Tora comme :

 

 et « Forum francophone pour un Israël différent » :
 
CE N’EST CERTAINEMENT PAS LE MOMENT DE SE DECOURAGER !
 

« Si nous écoutons la radio en Israël, constamment, nous entendons les reportages sur les roquettes qui continuent de tomber sur Sdérote (habitations, synagogue, station de gaz, école, etc) et la vie de ses habitants sans protection ni militaire ni en abris. La presse diffuse les images lamentables de gens n'ayant comme abri que de s'allonger sous les voitures, ou derrière des paquets, et criant sous le stress en tenant leurs enfants et sortant de leur maison détruite. Et sur l'impuissance du gouvernement. C'est le point le plus visible dans l'ensemble en dégradation, tout en jouant l'illusion que tout va bien puisque les autres ont de l'argent et la tranquillité.

Indispensable d'organiser une campagne de prière pour sauver Israël. Et cela est possible.

Pourquoi cela est urgent:

 

1. la situation militaire se dégrade régulièrement.

 

2. les gouvernements successifs accumulent erreurs sur erreurs (ils reconnaissent maintenant -ce qui était évident- qu'ils ont commis une erreur en remettant Gouch Katif et la frontière d'Egypte à l'ennemi, transformant la Bande de Gaza en un arsenal bourré d'armements contre Israël, et bourré des extrémistes les plus déterminés du Hamas-Hesbollah et de Al Qaida).

 

3. le gouvernement répète dans les journaux qu'il n'y a pas de solution aux attaques des roquettes contre Israël, que les opérations de liquidation contre les chefs palestiniens et bombardements contre eux continueront mais seront impuissantes sur le problème. Il démontre ainsi à l'ennemi son incapacité d'analyser la situation, de la surmonter, de décider, de réaliser et il enflamme ainsi l'ennemi.

 

4. l'impuissance affichée et prolongée d'Israël conduira seulement à une attaque diplomatique des autres nations contre Israël si elle réagit sans efficacité et elles rendront mensongèrement Israël responsable, comme elles l'ont toujours fait alors.

 

5. il n'y a pas de réaction politique réelle dans les autres partis pour améliorer moralement et efficacement la situation dans la direction du peuple et prendre le relais avec un style différent de direction.

 

6. Les leaders sont occupés avec leurs avocats pour contrer les enquêtes judiciaires contre leurs activités de corruption et n'ont pas le temps de gérer l'Etat.

 

7. il n'y a pas d'éclairage moral ou spirituel donné magistralement au peuple et à ses dirigeants de la part des grands leaders religieux dans cette situation de crise.

 

8. la préoccupation des leaders est aveuglée par la recherche des avantages boursiers et économiques, et les uns après les autres après être monté au sommet dans la politique, ils partent faire de fructueuses affaires avec les relations économiques qu'ils ont monté en politique.

 

9. Les leaders du peuple travaillent à assurer la montée d'une classe riche et qui les soutiendra en raison de ces avantages au prix d'une autre classe s'élargissant de miséreux. Et cette politique réussit et anesthésie une part importante du peuple actif.

 

10. Même sur le plan international, des affaires continuent fructueusement avec des nations avec qui on est en conflit et cette dimension d'argent prime tout. Et l'argent gagné n'est pas investi ni dans l'éducation de la génération qui monte au niveau scolaire et universitaire, ni surtout auprès des vagues pauvres d'immigrants.

 

11. Les leaders du peuple juif dans la diaspora ne prennent pas de part active pour améliorer la situation.

 

12. Les milieux orthodoxes n'influent pas sur la moralité de l'Etat ou du public, se contentant de chercher à obtenir des avantages financiers pour leurs institutions.

 

13. Les multiples associations de bienfaisance et tsédaqa très actives et infiniment généreuses ne parviennent pas à réduire le gouffre de la misère organisée par cette gestion politique.

 

14. Donc, le peuple juif -et non seulement israélien- est en situation morale et vitale très grave. Maintenant, cela apparait dans la réalité par une fragilisation globale d'Israël.

 

Elie Moyal, Maire de Sdérote vient de déclarer: « Il n’y a pas d’autre endroit au monde qu’Israël pour un Juif. Et pour moi, il n’y a pas d’autre ville en Israël que Sdérote ».

Il a raison, mille fois: après l'Oslo de Péres et Belline aux 1000 victimes, Kyriat Chmona, Gouch Katif et Sdérote sont les modèles que les gouvernements Sharon et Olmert ont non-organisé et organisent et gèrent et préparent comme avenir pour Israël et les Juifs, avec une obstination auto-destructrice sans fard et sans limite. Dans la passivité générale du monde juif. Pauvres habitants, nos frères, de Sdérote qui voient la passivité de la masse comme les pauvres Juifs il y a quelques décades voyaient la passivité de leur entourage. »

 


Partager cet article

Repost0
Published by Michael & Ola - dans Tora - Peuple et Terre d'IsraEl
14 mai 2007 1 14 /05 /mai /2007 21:39

בס''ד

Yérouchalaïm et ceux qui l’aiment fêtent le 40ème anniversaire de sa réunification le 28 Iyyar, 16 mai 2007.

 

PS122.JPG  

 

1. Chant des montées. A David. Je suis plein de joie quand on me dit à moi : maison de HaChèm’ partons !

2- Fermes sont nos pieds dans tes portails, Yérouchalaïm.

3- Yérouchalaïm celle qui est bâtie comme une ville unifiée pour elle ensemble.

4- C'est là que sont montées les tribus, les tribus de Yah, témoignage pour IsraEl, pour dire merci au nom de HaChèm’.

5- Car là sont installés les sièges du jugement, sièges pour la maison de David.

6- Demandez le Chalom de Yérouchalaïm, ils sont tranquilles, ceux qui t’aiment.

7- Que le Chalom soit dans tes fortifications, la tranquillité dans tes palais.

8- Pour mes frères et mes amis, j'en parlerai sans cesse : que le Chalom soit en toi.

9- Pour la maison de HaChèm’ notre D.ieu, je demanderai tout le bien pour toi.

(Psaume 122)

 

Des délégations de tout le pays montent à cette occasion célébrer Celui qui nous a rassemblés chez Lui.

Mais l'Allemagne qui occupe actuellement la présidence tournante de l'Union Européenne a annoncé qu’elle ne participera pas aux festivités de Yom Yérouchalaïm, pas plus que les Etats-Unis, dont l'ambassadeur, Richard Jones, qui déclare depuis Tel-Aviv que « l'évènement n'apparait pas sur son agenda ».

L’Amérique et l’Europe, non seulement ne contribuent pas à la paix, mais encouragent le terrorisme antijuif. Souvenez-vous d’Ilan Halimi.

En se soumettant au diktat islamique, l’Amérique et l’Europe donnent un titre de légitimité à l’occupation arabe de Yérouchalaïm. Elles mettent en danger leur propre intégrité territoriale, soit dans les quartiers de leurs villes, soit dans des pays longtemps occupés par l’islam, tels l’Espagne et les 2/3 de la France.

Vous qui aimez Yérouchalaïm, intervenez auprès de vos gouvernements, célébrez ses 40 ans d’unité de la façon la plus festive et la plus ostentatoire possibles.

Nous pourrions seulement mépriser l’hypocrisie de l’Amérique et de l’Europe, qui ont colonisés le reste du monde. Les Juifs eux, ne sont pas des colons en Judée.

Nous préférons faire connaître la véritable histoire de notre peuple et de notre pays, et combattre sa falsification.

Transmettez avec nous à vos gouvernants le dernier avertissement :

« Les survivants de toutes les nations qui seront venues contre Yérouchalaïm, devront monter d’année en année pour se prosterner devant le Roi, HaChèm' des armées, et pour célébrer la Fête des Cabanes. Celle des familles de la terre qui ne montera pas à Yérouchalaïm, pour se prosterner devant le Roi, HaChèm' des armées, sur celle-là, il n’y aura pas de pluie. » (Zacharie 14 : 16 et 17)

 

elisrael777@gmail.com

Partager cet article

Repost0
Published by Michael & Ola - dans Tora - Peuple et Terre d'IsraEl
14 mai 2007 1 14 /05 /mai /2007 09:22
undefined  
LA DECLARATION BALFOUR

 

1917-Balfour-blog.JPG

 

Durant la 1ère guerre mondiale, le 2 novembre 1917, les Anglais avaient promis aux Juifs la « Palestine », ainsi que l'avaient appelée l'Empereur romain Hadrien depuis l'an 135 (pour faire oublier le nom d'IsraEl, Psaume 83 : 5).

Cette promesse britannique se fondait en partie sur un réveil biblique protestant. Le soutien juif à l'effort de guerre allié  donnait à cette idée un fondement politique.

Au lendemain de la 1ère guerre mondiale, la Société des Nations (à laquelle succèdera l'Organisation des Nations Unies en 1945) fixe à la « Palestine » un territoire clairement défini sur les deux rives du Jourdain : 116 000 km² qui, aujourd'hui, englobent IsraEl et la Jordanie.

En avril 1920, la conférence de San Remo confirme la Déclaration Balfour et décide que « le mandat sur la Palestine sera exercé par la Grande-Bretagne, pour le compte de la Société des Nations et conformément à l’article 22 du Pacte » de cette organisation.

Elle doit favoriser « l’établissement du Foyer National pour le peuple juif… faciliter l'immigration et encourager l'implantation des Juifs dans le pays, y compris sur les terres appartenant à l’Etat et les terres inutilisées. »

La délégation arabe, loin d’émettre la moindre objection, fête cet accord comme un succès. C’est le temps – bref – de la lune de miel judéo-arabe.

Quatre mois plus tard, l’article 95 du traité de Sèvres entérine purement et simplement les décisions prises à San Remo. Il faut encore attendre deux ans pour que l’Angleterre fasse ratifier le mandat par le Conseil de la SDN.

Le texte définitivement approuvé le 24 juillet 1922 impose à la puissance mandataire de « placer le pays dans des conditions politiques, administratives et économiques permettant d’établir le Foyer national juif » (art. 2). Son article 4 prévoit la création d’une Agence juive, émanation de l’Organisation sioniste, qui représentera les Juifs auprès de l’administration britannique. Celle-ci aurait pour tâche de « faciliter l’immigration juive » (art. 6) et de mettre en place « un système agraire visant notamment à promouvoir la culture intensive des terres ».

Enfin, l’article 27 dispose que « toute modification des termes du mandat devra être soumise à l’approbation du Conseil de la Société des Nations ». Nous verrons ce qu'il adviendra de cette prescription en 1939.

 

UNE DISPUTE ENTRE BEDOUINS

Or, au commencement de la 1ère guerre mondiale, Hussein Ibn Ali, chef du prestigieux clan bédouin Hachémite, celui de Mahomet, est "Chérif" - gardien officiel - des lieux saints musulmans de la Mecque et Médine, alors sous l'autorité de l'Empire Turc Ottoman.

Les Britanniques (Lawrence d'Arabie) lui avaient fait la promesse d’un Royaume arabe en contrepartie de son ralliement à leur guerre contre les Turcs.

Mais un autre clan bédouin est jaloux des Hachémites : celui des Séoud qui contrôle l'Est de la Péninsule Arabique, berceau du courant  wahabite, l'islam sunnite le plus radical.

 

Non seulement Abd el Aziz ibn Séoud, imam’ des Wahabites, refuse de se rallier à la cause alliée et à la bannière du clan hachémite, mais, irrité par les faveurs (armes et argent) que la Grande-Bretagne fait pleuvoir sur Hussein Ibn Ali, il le chasse de La Mecque et s'en proclame à sa place gardien. Il deviendra roi d’Arabie séoudite.

Peu de temps après, des compagnies américaines - et non britanniques - y obtiendront des concessions pétrolières.

Au début de 1921, le clan hachémite et son nouveau chef, Abdallah, fils de Hussein ibn Ali, héritier de la promesse britannique d’un Royaume arabe – mais la Péninsule Arabique est confisquée par les Séoud… - se réfugie avec quelques centaines de Bédouins armés en « Palestine » sous mandat britannique et campe du côté Est du Jourdain.

On imagine son dépit. Que deviennent les promesses de l’Angleterre à sa famille ?

 

Winston Churchill alors Ministre des Colonies lui offrira alors un lot de consolation, qu’il fera payer… aux Juifs.

 

L'ETAT "PALESTINIEN" ARABE EXISTE DEPUIS 1921

Dans ses mémoires, Churchill conte qu’il a créé la Transjordanie « au cours d'une belle matinée de 1921... et d'un trait de plume ». Ce trait de plume Nord-Sud prolonge le cours du Jourdain :

·         La partie droite, 77% de la « Palestine » du Mandat, 89 000 km², s’appellera « Transjordanie ». Les Juifs n’auront plus le droit de s’y installer.

·         A gauche, les 23% restants, 27 000 km² entre Méditerranée et Jourdain, seront pour le Foyer National Juif (si les Arabes veulent bien…)

L'intention du Ministre Britannique des Colonies, ce 27 mars 1921, est de « répartir ses œufs dans plusieurs paniers ». Qui sait, des difficultés peuvent survenir de la part des Arabes nationalistes à propos du Foyer National Juif, de Séoud l'islamiste radical déjà allié des Américains, des Français qui tiennent à leur influence en Syrie et au Liban, etc. Mieux vaut confier un panier au clan hachémite, qui ne peut que lui être reconnaissant.

Voici le Foyer National Juif en 1920, selon le Mandat de la Société des Nations :

1920-mandat.jpg

 

... et voici ce qu'il en reste, après que l'Angleterre en ait soustrait un Etat "Palestinien" arabe le 27 mars 1921, Etat qu'elle nomme l'Emirat de Transjordanie et qui deviendra en 1948 le Royaume Hachémite de Jordanie :

1923-mandat.JPG

 

 

Le découpage anglais de la « Palestine » en un secteur arabe et un autre juif aurait dû avoir l’avantage de régler le problème politique des Arabes de « Palestine ». Car cette Transjordanie devient, face au « Foyer national juif », la « Palestine » arabe, un pays trois fois et demi plus grand que celui attribué aux Juifs et où pourra s’exercer leur droit à l’autodétermination.

Le choix du nom de « Transjordanie » plutôt que « Palestine arabe » est toutefois à l’origine du mythe selon lequel les Arabes « Palestiniens » sont privés d’une patrie et se trouvent à l’état de réfugiés, alors que la majorité d’entre eux n’a jamais quitté son pays d’origine : la « Palestine » orientale, actuellement connue sous le nom de Jordanie.

 

Est-ce pour autant une raison de partager le Pays que D.ieu a donné à Son peuple, et sa capitale, la Ville du Grand Roi ? Elle est citée plus de 700 fois dans la Bible hébraïque, mais nulle part dans le Coran.

 

 


 

Extrait de "Consolez, consolez mon peuple", que vous pouvez vous procurer en contactant elisrael777@gmail.com

 

 

Partager cet article

Repost0
Published by Michael & Ola - dans Tora - Peuple et Terre d'IsraEl
6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 14:53

בס''ד

El-IsraEl-Logo5.jpg


Pourquoi ce site s’appelle-t-il  יִשְׂרָאֵל  אֶל   ElisraEl ?

Parce que ElisraEl en hébreu peut s’entendre et se lire à la fois : « D.ieu d’IsraEl » et « Vers IsraEl ».

Le seul moyen d’aller vers D.ieu, c’est en se rapprochant d’IsraEl.

C’est sans doute ce que voulait dire un certain Rabbi, il y a longtemps :

« Le salut vient des Juifs ».

D.ieu se dit en hébreu  אֵל  El .

Nous aimons rapprocher :

·        אֵל  el - il n'existe pas de majuscules en hébreu -, le mot signifiant D.ieu, dont la voyelle é longue, le tséré, est formé de deux points,

·        de  אֶל  el, la préposition « vers », qui indique la direction, dont la voyelle é brève, le ségol, en comporte trois.

L’homonymie hébraïque entre « vers » et « D.ieu » n’est pas fortuite, car D.ieu est la seule direction :

·        qu’on le rejoigne de bon coeur, avec amour, en marche avant,

·        ou qu’on y soit traîné, contre son gré, en marche arrière, pour le jugement.

Encore faut-il distinguer LE vrai D.ieu des faux. C’est ce que nous tenterons de faire dans ces pages. Savez-vous que le mot français Dieu vient de Zeus et de Jupiter ?

Bravo, vous connaissez donc deux mots hébreux  אֵל   et  אֶל  el et el.

Leur différence, en hébreu, ne tient qu’à un point.

C’est ce point que nous intercalons entre D et i pour distinguer le D.ieu d’IsraEl de quelque faux dieu gréco-romain…

L’homme, même athée, est le seul primate, depuis la préhistoire, à manifester des soucis de sépulture et le désir de laisser une trace à la postérité.

Cette tension de    אֵל  אֶלVers D.ieu est le propre de l’homme :

גַּם  אֶת  הָעֹלָם  נָתַן  בְּלִבָּם

bé-libam’ < natan’ < ha’ôlam’ < êth < gam’

dans leurs cœurs < il a donné < l’éternité < … < aussi

Il (D.ieu) a mis dans leur cœur la pensée de l’éternité.

(Qohélèth / Ecclésiaste 3 :11)

ou encore :

Tu ne me chercherais pas, si tu ne m’avais trouvé… (Pascal)

Pourquoi ce site est-il classé en catégorie « voyages » et non « religions ». Parce qu’on chercherait en vain, dans la Bible hébraïque, le mot  דָת  dath au sens courant de religion. Par contre, dans ce site, comme dans la Bible, il sera question de  בְּרִית  brith, d’Alliance.

Cette Alliance nous fait écrire IsraEl, pour bien faire ressortir, du nom de notre peuple, Celui de El = D.ieu.

Les peuples de la terre verront que le Nom de D.ieu est appelé sur toi. (Dévarim’ / Deutéronome 28 : 10)

Que resterait-il d’IsraEl sans son El, sans son D.ieu ?

Contact : elisrael777@gmail.com

Partager cet article

Repost0
Published by Michael & Ola - dans Visite guidée du site elisrael
6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 12:33

 

 

בס''ד

Reflexions et contact :elisrael777@gmail.com

 

Quand vous lisez le français, il est rare que vous ayez besoin de dechiffrer consonnes et voyelles, a l’exception des mots nouveaux ou des noms propres etrangers. Quand on dit d’un enfant qu’il sait lire, c’est qu’il ne dechiffre plus. A force d’entrainement, il reconnait les mots comme des voiliers, a leur greement, selon la comparaison d'Alain dans ses Propos sur l'education. Vous apprenez à parler vers l’age d’un an, puis a ecrire vers l'age de cinq ans, une fois bien entame l'apprentissage auditif et oral de votre langue maternelle. Ceci, c’est l'explication au premier niveau de l'inexistence de voyelles hebraiques : il faut respecter les etapes naturelles. Pourquoi sauriez-vous lire – prononcer l’hebreu lu sans voyelles - avant de comprendre et de savoir parler ?

 

Mais il est à l’inexistence de voyelles hebraiques une autre raison plus profonde : Si D.ieu dicte Sa Parole dans un texte ne comportant que des consonnes, c’est pour mettre l’accent sur la necessite de ne la lire qu'avec Son peuple IsraEl.

 

Vous pouvez capter seuls l'image : les consonnes.

 

Oh pardon. Je repete :

 

Vous pouvez capter seuls l'image : les consonnes.

 

Mais si vous voulez le son, vous avez besoin du Juif qui vous donnera les voyelles.

 

Ces « voyelles » qui ne font pas partie du Texte hebreu ont une valeur symbolique. Elles rappellent la necessite de ne lire le Texte que dans son Contexte. C’est tout le probleme du christianisme.

 

Apres que Rome eut detruit le royaume de Judee il y a 19 siecles, le message hebreu de Jesus, que ses amis appelaient Rabbi Yechoua, ne fut plus interprete que dans le contexte de la pensee greco-romaine. Il fut alors mele d’elements empruntes à la philosophie grecque (opposition idee/matiere, Logos), puis au culte de Mithra (comparer les fetes chretiennes aux fetes bibliques).

 

Les temps changent, et nombre de lecteurs chretiens de la Bible hebraique veulent aujourd’hui replacer le Texte dans son Contexte initial, et vivre en freres avec celui que le Pere de tous les etres humains presente a Pharaon comme son fils aine, IsraEl (Chemoth / Exode 4 : 22). Le frere aine peut ainsi partager le pain a la table familiale.

 

Il est vrai que ce que D.ieu a demande à Avraham est exigeant : Pars pour toi (et/ou : vers toi), de ton pays, de ton lieu de naissance et de la maison de ton pere, vers le pays que je te montrerai. (Berechith / Genese 12).

 

L’engagement de fils et fille d’Avraham est non seulement ideologique (oui au vrai D.ieu / non aux idoles) mais aussi culturel : et c'est là que le bat blesse, car l’antisemitisme est vivace. Il est permis de franciser, d’americaniser, surtout pas de judaiser. (Or le contraire de judaiser est paganiser).

 

Le dualisme idee / matiere, la philosophie des Grecs, a penetre le judaisme sous Philon d’Alexandrie avant de s’installer en roi dans le christianisme occidental. L’engagement pour le vrai D.ieu a seul ete qualifie de spirituel, tandis que toute la dimension culturelle et linguistique du texte, le contexte qui le porte et l’explique, ont ete taxes de charnel et de nationaliste. On a separe l’ame du corps : c’est la definition d’un meurtre.

 

Pourtant, AVANT de confesser Ton D.ieu [est] mon D.ieu (au présent dans le texte original, et le verbe [est] n'y est meme pas en hebreu), Ruth s’engage D'ABORD physiquement : Ton peuple [est] mon peuple. Et bien plus encore : dans son amour filial pour Naomi, elle previent qu’elle l’accompagnera partout.

 

Avraham charge du message du seul vrai D.ieu, Ruth une des ancetres du Roi David, ne sont pas des etres humains desincarnes. La Parole de D.ieu s’est faite chair, et precisement chair hebraique et juive.

 

De meme, vous ne pouvez entrer dans le Livre sans aussi entrer dans le peuple, dans la mentalite de sa langue. Il ne viendrait a l’esprit d’aucun etudiant espagnol aimant Shakespeare de ne le lire qu’en espagnol. Travaillons ensemble a ce que cette Bible que vous aimez ne soit pas du Shakespeare en espagnol.

 

La Parole de D.ieu est ecrite depuis l’origine sur un rouleau. Ouvrons-le ensemble : quelle merveille de pouvoir lire a l’interieur du rouleau. Vous direz bientot : Comment ai-je pu en rester à lecher l’ecorce, quand il y avait le jus à savourer ?

Cet article est tire de "Apprends-nous à compter nos jours", serie de trois etudes que vous pouvez vous procurer en envoyant un message à elisrael777@gmail.com

Partager cet article

Repost0
Published by Ben Yaaqov - dans Relations judéo-chrétiennes
6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 12:30

בס''ד

 

L’invention de l’écriture alphabétique
coïncide avec la prohibition des images

L’alphabet grec, d’où vient l’alphabet latin, trouve son origine dans celui des navigateurs phéniciens. Ainsi on a longtemps cru que l’invention venait du Liban, jusqu’à ce que l’archéologue F. W. M. Petrie déchiffre en 1905, dans les mines d’émeraudes de Sérabit-el-Khadem dans le Sinaï, les premières inscriptions alphabétiques, datées d’il y a 33 siècles, que l’on nomma proto-sinaïtiques. Ces inscriptions sont en hébreu. Est-ce une coïncidence ?

L’homme avait commencé à écrire en dessinant – d’une manière convenue - des objets, puis des signes de moins en moins figuratifs. Une telle convention de communication compte des milliers de signes, et nécessite de l’imagination quand il s’agit de dessiner des idées. Passer au stade encore moins figuratif et encore plus abstrait, en abandonnant de tels systèmes (hiéroglyphes égyptiens, cunéïformes sumériens, idéogrammes chinois), c’est s’alléger d’un lourd apprentissage. Mais il faut chercher à cette révolution d’autres motifs que la paresse. Le paresseux préfère généralement son inertie et sa routine, à une révolution intellectuelle.


Nous pouvons donc nous demander :

1. Qu’est-ce qui a bien pu pousser des mineurs d’émeraudes, pas des intellectuels, à se passer des services d’un écrivain public expert en hiéroglyphes ?

2. Pourquoi ont-ils préféré tracer des dessins d'objets dépouillés à l’extrême, dont le modèle commençait par un certain son, pour en forger des consonnes, et ainsi décrire et écrire à volonté, les choses, non plus telles qu’ils les concevaient, mais telles qu’ils les entendaient ?

3. Quel événement historique a pu être assez déterminant, quel texte écrit a pu être assez capital et particulier, pour qu’un peuple inaugure une nouvelle ère de communication en s’abstenant de « façonner les images de choses qui sont dans les cieux, sur la terre ou sous la terre » ?

Cet événement est le don de la Tora qui, dans Chemoth / Exode 20 :4 (la seconde des Dix-Paroles [1]) prohibe impérativement toute image, en vue du premier culte en esprit et en vérité.

Qui est l’auteur du nouveau système d’écriture ? Quelques scribes aussi géniaux qu’inconnus ?

Non, l’auteur se désigne Lui-Même : « L’écriture est écriture de D.ieu » [2] .

Le lieu (le Sinaï), l’époque (il y a 33 siècles), la motivation (anti-images), tout nous conduit directement à l’écriture de la Tora, premier texte d’importance pour l’humanité.


Cet article est tiré de notre étude « Apprends-nous à compter nos jours », contactez-nous par e-mail au elisrael777@gmail.com



[1] En hébreu « les Dix-Paroles », et non « les Dix Commandements », car il s’y trouve, comme dans toute la Tora, un contexte de déclarations enchassant les commandements.

[2] Aussi catégorique qu’au présent dans le texte : Chemoth / Exode 32 :16.

Partager cet article

Repost0
Published by Ben Yaaqov - dans Tora - Peuple et Terre d'IsraEl
6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 12:18

בס''ד

Le message de la Bible hébraïque arrivant directement d'IsraEl

Kislev 5767 / décembre 2006

Réflexions et contact : elisrael777@gmail.com

 

4-mitpalel-A6-Card.jpg

La circulaire "Bonne Nouvelle d’IsraEl " que nos amis ont reçu durant la guerre de l’été 2006 commentait le Psaume 83 où Ils ont dit : allons, faisons-les disparaître en tant que nation, ainsi on ne se souviendra plus du nom d'IsraEl.

Le soutien de l’Europe à l’islam y était dénoncé, et je vous faisais part que j’avais un cancer.

Ce n’était pas une Bonne Nouvelle paraît-il…

Parait-il… Alors sondons ensemble[1] aujourd’hui la Parole de D.ieu qui – avec l’Histoire - nous enseigne que c’est même et justement à l’intérieur des tragédies qui nous frappent, que se trouve le germe d’une immense délivrance (voir mon serviteur nommé Germe, Zacharie 3 : 8).

En tout cas, même si elle n’a pas la même dimension politique ou eschatologique, voici déjà une Bonne Nouvelle d’IsraEl au premier degré : je suis vivant, et guéri du cancer.

Le secret de notre Bonne Nouvelle d’IsraEl est chez David

(1 ChmouEl/SamuEl 13 : 14) :

בִּקֵּשׁ יְהוָה לוֹ אִישׁ כִּלְבָבוֹ

biqèch Adonaï lo ich kilévavo

D.ieu s’est cherché pour Lui un homme selon Son cœur.

Notre arme secrète en IsraEl, c’est d’avoir, comme David, un cœur selon Celui de D.ieu. On dit chez nous :

לָהֶם ישְׁ טִילִים לָנוּ ישְׁ תְהִלִּים

lahèm yèch tilim, lanou yèch téhillim’

Ils ont des missiles, mais nous, nous avons des Psaumes.

Si notre cœur n’est pas selon Celui de D.ieu, la vie peut se transformer en pleurs, en souffrances, en solitude, en persécutions, en maladie, en déceptions, en faillite, en chômage. Sans un cœur selon D.ieu, la vie est trop dure. Un cœur selon D.ieu a le droit, parfois, de hurler de douleur. Ce n’est pas un cœur de pierre. Mais la joie de D.ieu demeure.

La joie, la vraie, ne dépend pas des biens matériels, ni de la paix des hommes, ni de la santé, ni même de l’amour d’un conjoint. Si la joie se basait sur ces choses bonnes, mais changeantes, elle ne serait pas la vraie joie. Ne pas confondre la joie, ni avec l’insouciance, ni avec la gaieté, ni même avec l’optimisme.

Voici l’enseignement de la Tora, le message hébreu sur la joie. Ce n’est pas une liste de trucs psychologiques pour réussir dans la vie. La Tora place les choses en relation et nous montre toujours ce qui va contribuer à l’amélioration ou à la détérioration. Elle connaît la structure du monde aux différents niveaux, depuis des millénaires. La Tora est le mode d’emploi de la création. Etudiez et appliquez ce manuel, sinon vous perdez la garantie du constructeur.

D’abord une parole de femme, ‘Hanna, trois mots dans le livre de son fils, 1 ChmouEl 2 : 1 :

כִּי שָׂמַחְתִּי בִּישׁוּעָתֶךָ ׃

ki sama’htti bichou’âtékha

car je me suis réjouie dans Ton salut.

Hanna ne parvenait pas à avoir un enfant, sa rivale la ridiculisait et son mari ne parvenait pas à la consoler. Elle pleurait, pleurait continuellement jusque dans ses prières. Une situation humaine compréhensible par chacun. Alors ‘Hanna nous donne la clé de ce qui lui a redonné sa joie. Attention, au verset 18 du chapitre 1, avant qu’elle n’ait son enfant elle n’eut plus le même visage, sa joie était déjà revenue.

Hanna ne dit pas car je me suis réjouie après avoir reçu Ton salut mais je me suis réjouie (quand j’ai réussi à me placer avec joie) dans Ton salut. Nous apprenons là tout l’enseignement hébreu qui nous permettra de bien décrypter les psaumes.

La joie, la vraie, tient en plusieurs points :

· C’est un état simultané à la difficulté et non pas qui la suit.

· La difficulté est vue comme faisant partie du salut. La difficulté n’est pas vue comme quelque chose qui précède le salut.

· Le remède à la souffrance engendrée par la difficulté, c’est le fait qu’une femme ou un homme parvienne à cette heure-là à se placer à l’intérieur de Celui qui est LE salut des humains. Tout est là : réussir même dans les larmes à faire l’effort de se placer à l’intérieur de Celui qui est tout bonheur et toute réparation, car Il est LA bonté et a tout créé pour cela. Tout dépend de l’endroit où l’homme se place.

Pour ce motif, nos Sages font remarquer que les premiers mots du Psaume 33

רַנְּנוּ צַדִּיקִים בַּיהוָה

rannénou tsaddiqim bAdonaï

ne disent pas : réjouissez vous, justes, pour HaChèm’ ou en l’honneur de HaChèm’,

mais : réjouissez-vous, justes, EN HaChèm’. De même, dans le Psaume 84 : 5

אַשְׁרֵי יוֹשְׁבֵי בֵיתֶךָ

achré yochevé véitékha

littéralement : heureux ceux qui sont assis DE ta maison et non pas seulement DANS ta maison. Cela veut dire : ceux qui en font partie intégrante, et non pas seulement qui viennent s'asseoir un moment en passant.

Nous comprenons alors de quelle dédicace, de quelle maison nous parle David dans le Psaume 30. Cette Maison est certes celle construite par son fils Salomon à Yérouchalaïm (et que le Messie reconstruira selon Zacharie 6 : 12-13). Mais elle est avant tout SIGNE de Celle, déjà et depuis toujours existante - puisque c'est D.ieu dans Son Amour - où nous devons nous asseoir. Ici, nous plaçons nos vies à l’intérieur de Celui qui donne la vraie joie. Il est en moi et je suis en Lui.

וְעָשׂוּ לִי מִקְדָּשׁ וְשָׁכַנְתִּי בְּתוֹכָם ׃

 

Vé’âssou li miqdach véChakhan’ti bétokham’

« Ils Me feront un sanctuaire et J’habiterai à l'intérieur d'eux-mêmes ». (Chémoth/Exode 25 : 8)

D.IEU NE DIT PAS QU’IL HABITERA DANS CE SANCTUAIRE, MAIS QU’IL HABITERA EN NOUS (Qu'a t-Il à faire d'un édifice religieux ? Ce qui L'intéresse, c'est d'habiter en chacun de nous, en toi et en moi – voir Jérémie 7).

Tout est SIGNE.

Les doctrines humaines peuvent s’y tromper, car LE SIGNE EST ENSEIGNE PAR HACHEM’. C’est le chemin donné et ordonné par D.ieu.

Mais Il nous donne aussi l’intelligence pour aller plus haut. Exemple, l’expiation : ce n’est pas le sang du bouc qui la procure, ni le sang d’aucun être vivant. HaChèm’ n’est pas Moloch. Le sang offert au sacrifice est le SIGNE de notre dévouement à D.ieu et de la consécration de notre vie qu’Il réclame.

מִזְמוֹר שִׁיר חֲנֻכַּת הַבַּיִת לְדָוִד ׃

mizmor chir 'hanouccath habaïth leDavid

1. Chant élagueur pour l’inauguration de la Maison (de D.ieu) à David.

Le premier mot, mizmor veut dire chant mais on y trouve aussi la racine du verbe élaguer, comme pour le Psaume 83. Débarrassons-nous donc des plantes parasites et nuisibles, des idées et des infos, européennes, françaises, belges et suisses en particulier.

אֲרוֹמִמְךָ יְהוָה כִּי דִלִּיתָנִי וְלֹא שִׂמַּחְתָּ אֹיְבַי לִי ׃

aromimekha Adonaï ki dillitani vélo simma'htta oyevaï li

2. Je T'exalterai, Adonaï, car Tu m'as tiré du puits comme un seau. Et Tu n'as pas réjoui mes ennemis à mes dépens.

דִלִּיתָנִי

Dillitani

Tu m'as tiré du puits comme un seau.

Ce mot est extraordinaire. Le verbe puiser en français vient du mot puits. Mais son frère hébreu dillitani, tout d’abord englobe sous cette forme le verbe, son sujet et son complément d’objet direct. Ensuite, ce verbe hébreu puiser ne vient pas du mot puits mais dérive de dalla» qui veut dire fil mince, et de dli qui veut dire seau (que puiserais-tu avec seulement un fil ?). De plus, dal veut aussi dire pauvre (mince comme un fil, qui dépend des autres) et délèth, la porte, suspendue à ses gonds.

Le mot dillitani explique comment celui qui fait descendre un seau vide pendu à un fil mince – image de la pauvreté totale, un malade étant un pauvre en absolu, même s’il est milliardaire – dans un puits obscur qui n’en finit pas de descendre… en remonte de quoi désaltérer d’eau fraiche et pure toute une famille. De quoi ouvrir une nouvelle porte sur la vie. C’est cela, dillitani.

J’ai subi un diagnostic de cancer. Cela fait toujours un choc. J’ai réglé mes affaires, demandé pardon à qui je le devais, rangé les papiers avec Ola, essayé de prévoir au cas où… A l’hôpital, je me suis dépouillé de tout (dal = pauvre), même de mon alliance, et j’ai revêtu un drôle de pyjama, qui n’était pas à moi. Puis je ne me souviens plus de rien.

Si. J’ai entrevu dans mon brouillard une grande lumière et des anges, vert-clair, chirurgiens et infirmières. Et quand je suis revenu à moi, j’étais comme un nouveau-né, dépendant d’autrui pour les besoins courants. Alors les anges se sont occupés de moi, et Ola que j’aide à marcher, c’est elle qui me soutenait. Et je n’ai jamais tant dormi. Nombre d’entre vous m’ont soutenu aussi, par téléphone, par courrier, et autrement encore (merci).

Un mois et demi après, un professeur de médecine dit à son collègue en me désignant : Il a bien prié (allusion à ma kippa).

Je n’ai plus de cancer, je suis vivant. La vie a un nouveau goût, le temps est encore plus précieux, et la rage au travail de D.ieu plus prenante. D.ieu a entendu ma (et votre) prière, il a vu mes larmes (Isaïe 38 : 5). Je mourrai peut–être encore, mais de toute façon, je ressuscite toujours.

IsraEl est menacé de mort par A’hmadinejad, d’Iran. L’Iran, c’est la Perse. Si vous n’arrivez pas à prononcer le nom de l’Hitler persan, dîtes Aman dit le diable. Relisez Esther, vous préparerez ainsi Pourim. Et cet Aman qui n’a même pas de masque voudrait que nous n’éclations pas de joie devant le Pourim qu’il se prépare, qu’il prépare à l’islam et aux Nations (qui ne sont Unies que contre El et IsraEl) !

A’hmadinejad attend le Mahdi (le messie musulman). Devinez qui va arriver ? Le Machia’h juif !

יְהוָה אֱלֹהָי שִׁוַּעְתִּי אֵלֶיךָ וַתִּרְפָּאֵנִי ׃

Adonaï Elohaï chivva'tti éléïkha vattirpa-éni

3. Adonaï, mon D.ieu, j'ai crié vers Toi et Tu m'as guéri.

יְהוָה הֶעֱלִיתָ מִן שְׁאוֹל נַפְשִׁי

Adonaï hé'êlita min chéol naphchi

חִיִּיתַנִי מִיָּורְדִי בוֹר ׃

hiyyitani miyyoredi vor

4. Adonaï Tu as fait remonter du Chéol mon âme, Tu m'as permis de vivre, d'entre ceux qui descendent dans la fosse.

זַמְּרוּ לַיהוָה חֲסִידָיו וְהוֹדוּ לְזֵכֶר קָדְשׁוֹ ׃

zamerou lAdonaï hassidav véhodou lézékhèr qodcho

5. Chantez pour HaChèm’, vous qui L’aimez, et célébrez la mémoire de Sa sainteté.

כִּי רֶגַע בְּאַפּוֹ חַיִּים בִּרְצוֹנוֹ

ki réga bé-appo 'haïm biretsono

בָּעֶרֶב יָלִין בֶּכִי וְלַבֹּקֶר רִנָּה ׃

bé'êrèv yalin' békhi vélabboqèr rinna

6 Car il y a un moment pour sa colère, les deux vies (celle-ci, et celle du Monde à Venir à la résurrection) sont selon Sa volonté ; le soir, les pleurs viennent loger chez nous, et au matin : un chant de joie !

וַאֲנִי אָמַרְתִּי בְשַׁלְוִי בַּל אֶמּוֹט לְעוֹלָם ׃

va-ani amartti véchalvi bal émmoth lé’ôlam’

7. Je me disais dans ma tranquillité : Je ne serai jamais ébranlé.

יְהוָה בִּרְצוֹנְךָ הֶעֱמַדְתָּה לְהַרְרִי עֹז

Adonaï biretson'kha hé'êmadetta léhareri 'ôz

הִסְתַּרְתָּ פָנֶיךָ הָיִיתִי נִבְהָל ׃

histtartta phanéïkha hayyiti nivhal

8. Adonaï, selon Ta volonté, Tu as donné la stabilité à mes montagnes d’énergie.

(Et soudain) Tu cachas Ta face… je fus bouleversé !

אֵלֶיךָ יְהוָה אֶקְרָא וְאֶל אֲדֹנָי אֶתְחַנָּן ׃

éléïkha Adonaï éqra véèl Adonaï èt’hannan’

9. Vers Toi, Adonaï, je crie, vers mon Seigneur je supplie !

מַה בֶּצַע בְּדָמִי בְּרִדְתִּי אֶל שָׁחַת

ma bétsa' bédami béridetti èl cha’hath

הֲיוֹדְךָ עָפָר הֲיַגִּיד אֲמִתֶּךָ ׃

hayodékha 'âphar hayagghid amittékha

10. Quel profit trouves-tu dans mon sang ? A ce que je descende dans le trou ? La poussière Te célèbre-t-elle ? Raconte-t-elle Ta fidélité ?

שְׁמַע יְהוָה וְחָנֵּנִי יְהוָה הֱיֵה עֹזֵר לִי ׃

chema' Adonaï vé’honnéni Adonaï héyé ‘ôzèr li

11. Entends, Adonaï et fais-moi grâce. Adonaï, aide-moi.

הָפַכְתָּ מִסְפְּדִי לְמָחוֹל לִי פִּתַּחְתָּ שַׂקִּי

haphakhtta misppédi léma'hol li pitta'htta saqqi

וַתְּאַזְּרֵנִי שִׂמְחָה ׃

vatté-azzréni sim’ha

12. Tu as changé mon deuil en danse de joie, Tu as dénoué mon sac, et de la joie Tu m'as fait une ceinture.

לְמַעַן יְזַמֶּרְךָ כָבוֹד וְלֹא יִדֹּם

léma'ân yézammérékha khavod vélo yiddom'

יְהוָה אֱלֹהַי לְעוֹלָם אוֹדֶךָּ ׃

Adonaï Elohaï lé'ôlam' odékka

13. C’est pour cela que Te chantera la gloire (mon âme), et (elle) ne se taira pas. Adonaï, mon D.ieu, à tout jamais je Te célèbrerai.

Voici donc la Maison inaugurée par David dans ce Psaume 30 ! Certes, la fête hivernale de ‘Hanoucca (= Dédicace) commémore la victoire militaire donnée par D.ieu contre un roi grec de Syrie il y a 2171 années, MAIS SURTOUT la continuation de notre lutte spirituelle pour que chacun(e) dans le monde connaisse la beauté, la lumière et la chaleur de LA MAISON où le D.ieu d’IsraEl nous invite ensemble, EN LUI.

Partager cet article

Repost0
Published by Ben Yaaqov - dans Nourriture biblique
6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 11:50

 

בס''ד

 

Le message de la Bible hébraïque arrivant directement d'IsraEl

Réflexions et contact : elisrael777@gmail.com

Le psaume 83 nous aide à reprendre courage

Au cœur de l’attaque du Hamas et du Hezbollah de l'été 5766/2006, guerre spirituelle autant que militaire et médiatique, nous avons repris courage avec le Psaume 83.

שִׁיר מִזְמוֹר לְאָסָף :

 

chir mizmor léAssaph

Le 2ème mot mizmor précise le type de Chir (chant). Mizmor vient de la racine zamar qui veut dire chanter mais aussi… élaguer (cf www.modia.org). Alors élaguons ce qui n’est pas la Parole divine.

1. Chant élaguant à Assaph.

אֱלֹהִים אַל־דֳּמִי־לָךְ אַל־תֶּחֱרַשׁ וְאַל־תִּשְׁקֹט אֵל ׃

 

El < véal-ttichqoth <al-tté’hérèch <al-ddami-lakh <Elohim

 

2. Elohim, ne reste pas silencieux, ne sois pas sourd, ne reste pas calme, El !

כִּי־הִנֵּה אוֹיְבֶיךָ יֶהֱמָיוּן וּמְשַׂנְאֶיךָ נָשְׂאוּ רֹאשׁ ׃

 

roch <nass-ou < ouméssan-éïkha <yéhémayoun <oïvéïkha < ki-hinné

 

3. Car tes ennemis s'agitent, ceux qui te haïssent ont levé la tête.

(Les ennemis dénoncés sont ceux de D.ieu.)

עַל־עַמְּךָ יַעֲרִימוּ סוֹד וְיִתְיָעֲצוּ עַל־צְפוּנֶיךָ ׃

 

âl-tséphounéïkha <véyityaâtsou <sod < yaârimou < âl-âmmékha

 

4. Contre ton peuple ils rusent en secret, ils tiennent conseil contre tes protégés.

אָמְרוּ לְכוּ וְנַכְחִידֵם מִגּוֹי

 

miggoï < vénakhhidém’ < khou < am’rou

 
 

וְלֹא־יִזָּכֵר שֵׁם־יִשְׂרָאֵל עוֹד ׃

 

ôd < chèm-yisraEl < vélo-yizzakhèr

 

5. Ils ont dit : allons, faisons-les disparaître en tant que nation, ainsi on ne se souviendra plus du nom d'IsraEl.

כִּי נוֹעֲצוּ לֵב יַחְדָּו עָלֶיךָ בְּרִית יִכְרֹתוּ ׃

 

yikhrotou <brith <âléïkha < ya’hddav <lèv <noâtsou < ki

 

6. Car ils préparent des résolutions d'un seul coeur, contre Toi ils font alliance.

אָהֳלֵי אֱדוֹם וְיִשְׁמְעֵאלִים מוֹאָב וְהַגְרִים ׃

 

véhaguerim’< moav <véyichmêElim <édom’ <ohaléï

 

7. Les tentes d'Edom et des descendants d’IsmaEl, Moab et des « haguerim’ »

Sauf Moab, tous les peuples cités ici semblent être des Arabes. Pourtant, si le Psaume nous les détaille, c’est pour que nous ne fassions pas une lecture poétique, mais que nous apprenions à identifier chacun.

En tête les tentes d’Edom : Edom est le surnom d’Esaü, jumeau de Jacob. Les tentes précise qu’il est mobile ; on le croit en Arabie, mais son esprit campe depuis longtemps bien loin de là, et en nombre. Viril chasseur ressemblant à Nemrod, roi de Babel-Babylone, il conteste le choix de D.ieu annoncé à sa mère avant leur naissance (Genèse 25 : 23). Le surnom Edom, le sanguinaire, vient de adom = rouge, mot proche de dam’ = sang. Hérode, tyran à la solde de Rome, est un Edomite. Pour tout cela, depuis 2000 ans, les Juifs surnomment l’empire romain et ses successeurs : Edom. Examinons quelques détails prophétiques :

Lorsque Rome devient chrétienne, l’identité d’Edom se confirme. C’est l’esprit de jalousie à l’égard de Jacob-IsraEl, les Juifs, et de déviance vis-à-vis d’Avraham et d’Isaac. Esaü avait pris pour femmes deux Cananéennes (Gen 26 : 34-35) : l’Edom chrétien babylonien dilue son message originellement hébreu en épousant la philosophie grecque et le culte de Mithra. Ce Mithra fut célébré lors d'une fête du Soleil Invaincu par l'Empereur romain païen Aurélien le 25 décembre 274 de l'ère chrétienne, un siècle avant que les Chrétiens n'inventent Noël. Les deux premières unions d'Esaü annoncent donc bien que le christianisme préfère rester dans l'idéologie grecque plutôt qu'hébraïque, et paganiser des fêtes païennes, plutôt encore que de tenir compte de son propre Evangile, trop juif. Les bergers ne gardent pas ici leur troupeau en plein air, durant les nuits d'hiver...

Mais il serait simpliste de ne voir en Esaü-Edom que la chrétienté seulement : Esaü comprit que les filles de Canaan déplaisaient à Isaac son père. Alors il alla vers IsmaEl, et prit en plus une de ses filles pour femme… (Gen 28 : 8-9). Ce 3ème mariage annonce-t-il une téchouva, un retour d’Edom ? C’est en fait la romance que l’islam joue à l’occident ! La théologie de remplacement d’IsraEl se renouvelle : l’islam, nouveau peuple élu, séduit la vieille Babylone fatiguée de son christianisme encore trop juif. Flattée des assauts de ce macho, elle se donne avec Eurabia, le pacte économique et culturel conclu en 1974 entre l’Europe occidentale et la Ligue arabe. Etrange alliage que celui du fer et de l’argile (DaniEl 2 : 40-43)…

Le malentendu initial d’Esaü le profane, c’est de n’avoir vu que favoritisme dans le choix que D.ieu fait de Jacob. Or ce choix n’a engendré pour les Juifs, jusqu'à présent, que souffrance. De plus, penser que D.ieu ait un chouchou, c’est mal Le connaître. Il aime chaque être humain créé à son image. L’alliance avec Noé, avec l’humanité entière, la véritable Ancienne Alliance n’est pas remplacée par celle avec IsraEl.

Car une alliance avec l’Eternel ne peut être… qu’éternelle.

 

Alors quel est le but de l’alliance supplémentaire et particulière de D.ieu avec IsraEl, dont le nom veut dire combattant de D.ieu ? Elle vise la formation du fils aîné, désigné comme responsable pour seconder le Père auprès des cadets. Ceci n’est jamais compris d’Esaü-Edom, chrétienté et islam. Çà ne l’est même pas de la majorité des Juifs, à l’exception du Reste d’IsraEl annoncé par les prophètes. La qualité de fils aîné n’est nullement l’octroi d’un statut de dominant, même spirituel. C’est celle d’un serviteur. Le particularisme juif n’est justifié que dans le service divin : cette responsabilité qu’il a de transmettre la connaissance de D.ieu à l’humanité. L’Hébreu n’est donc pas l’adepte d’une religion parmi d’autres, mais le serviteur dont la mission est de ramener l’humanité à son créateur. Son premier message, c’est sa profession de foi :

יְהֹוָה אֱלֹהֵינוּ יְהֹוָה אֶחָד

Chémâ (Entends) YisraEl, cette équation divine :

Le Miséricordieux = le Législateur-Juge = Un .

Peser un tant soit peu sur l’un des deux plateaux de la balance, c’est se faire une représentation fausse de D.ieu, une idole. Ne voir que sa rigueur conduit au légalisme. A l’inverse, n’admettre et ne prêcher que sa compassion amène au rejet de la Tora, ou à sa falsification : le 6ème commandement (Exode 20 : 13 et Deutéronome 5 : 17) est traduit : Tu ne tueras pas. Or il est écrit Tu n’assassineras pas. Car la Tora n’accepte pas que l’assassin, le meurtrier haineux, vive.

Une compassion injustifiée conduit à l’acceptation du mal, au relativisme et au refus de distinguer le bien du mal. Dès 1940, Edom dénonçait la résistance. Il trouvait Amaleq le nazi : Korrekt. Aujourd’hui, ses enfants soupirent : Plutôt musulmans que morts. La subversion totalitaire, qu'elle soit nazie, communiste, islamique, exploite l’acceptation capitularde du mal par les pacifistes, que Lénine nommait idiots utiles.

Une certaine prédication chrétienne n’est que pure démagogie. Elle annonce le Sauveur, la guérison, les miracles, et occulte le vrai D.ieu Saint, Seigneur et Maître. Marcion prêchait (vers 140) un Dieu d’amour (chrétien) en opposition au Dieu coléreux des Juifs. Evidemment, l’Eglise a condamné cette doctrine qui allait trop loin avec sa théorie de deux Dieux.

Mais il en reste quelque chose. Clandestinement, l’esprit de Marcion perpétue les préjugés antijudaïques. La supériorité de la morale évangélique est ainsi systématiquement opposée à un œil pour oeil pharisaïque. Cette chrétienté à la Marcion, coupée de sa racine hébraïque, évite d’annoncer la venue d’un jugement pourtant annoncé dans ses propres sources : l’Apocalypse, mot qui signifie Révélation, et qui a pris le sens de catastrophe épouvantable, son livre le plus juif, émaillé de citations des prophètes, pour cela dernier reçu dans son Canon. Car l’amour divin ne peut exister sans justice. Il n’est pas fait, mon bien cher frère, que de bons sentiments, de sourires et de mots doux. Il implique une action réelle de salut de cet univers, et le changement radical dans l’histoire. On n’est vraiment sauvé et délivré de la souffrance et de la mort que quand le mal est écrasé.

Cet Edom européen qui rejette ses racines hébraïques laïcise très bien le vieil antisémitisme des Pères de l’Eglise. Il discrimine aujourd’hui l’Etat juif comme il traitait le Juif au Moyen Age. Repoussant l’attribut de justice de D.ieu pour ne retenir que sa miséricorde, rejetant même ce qui restait d’un Dieu encore trop hébreu, sa nouvelle valeur où les tendances gauche et droite se rejoignent, c’est LA VICTIME OPPRIMEE. Pour le nazisme, cette victime était le peuple allemand humilié en 1918, pour le communisme, c’était la classe ouvrière. Qu’à cela ne tienne si le prolétariat s’embourgeoise. La nouvelle victime sera LE PALESTINIEN. Il était permis d’avoir pitié du Juif persécuté. Mais suivez le tour de passe-passe : à présent que le Juif a quitté son seul rôle autorisé de victime, et qu’il se défend, le vrai Juif est en réalité le Palestinien. Juif = nazi. Encore une nouvelle théologie de substitution, la gauchiste.

Les jeunes des banlieues (toute précision est politiquement incorrecte) terrorisent. Dix pour cent - devinez qui - de la population globale fournit 60% de celle des prisons. Celles-ci sont un lieu de prosélytisme, y compris pour les Gaulois indigènes. Les politiciens doivent tenir compte de ces électeurs-là.

L’Europe a changé en 30 ans.

Comment y voyez-vous votre avenir,

si vous restez là ?

Le Culte Victimaliste est amplifié par la civilisation de l’image médiatique. L’image se prête à la manipulation bien plus facilement que l’écrit. Sa puissance émotive et subjuguante impose des sentiments qui anesthésient la réflexion. Le relativisme moral d’Edom le dispense d’examiner l’enchaînement des causes et des faits. Aussi est-il exclu d'inviter à aller au-delà des images, de permettre d’acquérir quelques clefs pour enrichir une réflexion. Car l'audimat est sans pitié : le peuple veut de l'émotion, il faut l'en rassasier.

Des civils qui fuient Tyr ! Quelle aubaine ! Pourquoi casser l'émotion en rappelant que l'armée israélienne a déversé des milliers de tracts pour prévenir les habitants, qu'ils se mettent à l'abri, car elle s'apprête à détruire quelques centaines des 12 000 roquettes pointées vers Israël par le Hezbollah, et toutes installées dans des immeubles d'habitation ou des services publics, afin qu'il soit impossible de les détruire sans causer des dégâts "collatéraux" en apparence gratuits et cruels…

Quelle sagesse de la Bible qui prohibe le culte de l'image

(N.R. Cohen-Tanugi, Le Lien 267, http://www.israel-diaspora.info/ )

L’information de masse européenne (nul besoin de la TV du Hezbollah) est pure propagande. La résistance à la pensée unique se reporte sur internet et les radios juives. Utilisez-vous le décodeur ? C’est la Bible. Passez-y plus de temps que devant votre télé.

Cette France, qui n’est pas celle de mon père résistant, lutte frénétiquement contre les Etats-Unis pour conserver quelque influence internationale. Elle flatte l’Iran pour son rôle stabilisateur et interdit de qualifier le Hezbollah d’organisation terroriste, baptisant ses assassins : résistants, activistes, militants. Cette France, c’est celle de Vichy qui présentait les résistants au nazisme comme terroristes. Ses média, ses politiciens, une bonne part de sa magistrature font objectivement le jeu de l’islam. La peur d’une nouvelle explosion des banlieues l’amène à nier l’existence du mobile antisémite du martyre d’Ilan Halimi, et à occulter les millions d’assassinats et de viols commis aujourd’hui par l’islam sur des non-musulmans au sud du Soudan et dans tous les pays islamisés.

Par contre, la TV d’Edom repasse de façon lancinante, jour après jour, ensuite en rétrospective, des séquences d’images de cadavres d'enfants arabes ensevelis sous les bombes, de désespoir des survivants arabes et de douleur des déplacés arabes. La propagande européenne prépare les prochains lynchages à la sortie de vos synagogues. Au Proche-Orient, les reporters, sous la menace, filment ce que les terroristes leur disent de filmer. Mais il arrive qu’un drône (petit avion sans pilote) surprenne des morts qui se relèvent, lors des mises en scène et des répétitions de faux massacres dans les studios de Pallywood (contraction de palestine et de Hollywood).

La dernière accusation contre IsraEl est celle de réaction disproportionnée. Parlons donc de proportions :
 

Islam (30 millions de km2)

----------------------------­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­

IsraEl (21 000 km2)


>

Destructions au Liban

­­­­­­­---------------------------­­­­­­­­­­­

Destructions en IsraEl

Une autre disproportion :

Musulmans

-------------------

­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­Juifs d’IsraEl

 


>

 

Destructions au Liban

­­­­----------------------------­­­­­­­­­­

Destructions en IsraEl

La menace est colossale. L’enjeu de la guerre que nous sommes obligés de mener n'est pas nos frontières, c'est notre survie.

Le don de territoires à nos ennemis en échange de… plus d’attentats devrait avoir dissipé toutes les illusions de quelque accord de paix. Il n’y aura de paix avec des ennemis foncièrement menteurs et fanatiques, que comme en 1945 : après une capitulation sans condition. Les Alliés n’ont pas négocié avec Hitler, le Messie ne négociera pas avec Amaleq, ni avec « toutes les nations qui montent contre Yérouchalaïm. » (Zacharie 12)

Des Musulmans s'égorgent très bien entre eux en Algérie (100 000), en Iraq et ailleurs. Ils n'y sont pas victimes du sionisme, mais bien plutôt des élucubrations de leur prétendu Prophète. La malsaine comptabilité des cadavres (arabes/juifs) de la propagande islamique de l’Agence France-Presse exploite systématiquement la tactique des boucliers humains.

 

Encore une disproportion :

 

Destructions en IsraEl

­­­­­­­­­­­­­­­­­-----------------------------­

Destructions au Liban


et

Respect de la vie par l’islam ­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­

-----------------------------------

Respect de la vie par IsraEl

Mais - nous citons ici librement Nicolas de Pape dans La Libre Belgique du 25/08/2006 - il existe en fait un motif plus profond au rejet européen d’IsraEl, et qui ne peut pas s’exprimer rationnellement : la culpabilité de l’Europe. Le shitty little country (petit pays de m….), selon l’expression de Son Excellence l'ambassadeur de France à Londres, Daniel Bernard, qui s’est excusé… seulement de l’avoir prononcé en public) lui rappelle sans cesse son péché.

IsraEl refondée par nos pionniers il y a 120 ans sous la pression de persécutions chrétiennes (du 4ème jusqu’au 20ème siècle en Russie), sans omettre les persécutions islamiques dès le 7ème siècle, IsraEl n’a été admise à regret qu’à cause de la choa. Ce crime de nazis d’Allemagne et aussi de leurs auxiliaires n’a été dénoncé que par quelques justes, individuellement, mais par aucune Eglise, ni par le pape Pie XII. Il appréciait trop qu’Hitler combatte Staline. Les Alliés informés de l’existence des camps d’extermination n’ont pas bombardé les voies ferrées qui y conduisaient. Amin Al Husseini, mufti de Jérusalem, ami de Hitler, oncle d’Arafat, recrutait des SS musulmans en Yougoslavie et au Caucase. Six millions de survivants juifs israéliens rappellent aujourd’hui aux Européens la culpabilité ou la complicité de leurs aïeux. Car le crime d'IsraEl est bien celui-là : raviver sans cesse la turpitude européenne.

De quoi IsraEl n'a-t-elle pas été accusée, seule à subir des boycotts universitaires et économiques (au contraire de la Russie et de la Chine, pourtant bien présentes en Tchétchénie et au Tibet), des désinvestissements de l’Eglise Anglicane, des leçons de morale du Conseil Œcuménique des Eglises et de la Suisse officielle, des accusations de génocide contre un soi-disant peuple palestinien qui croît et se multiplie, d’apartheid envers sa minorité arabe israélienne tellement discriminée, qu’elle n'a surtout pas envie de quitter l’Etat sioniste pour rejoindre l’autorité dite palestinienne.

Dans Cette Shoah qui ne passe pas (Le Monde du 13/06/2002), Françoise Giroud a éclairé le mystère mieux que quiconque : Je crois que l'ensemble des peuples chrétiens n'a jamais avalé la Shoah. Que sa révélation, relativement tardive, son ampleur, sa méticulosité hallucinantes et avant tout le caractère d'anéantissement systématique et gratuit d'un peuple entier ont causé un choc beaucoup plus profond qu'on ne le croit. (...) Avec une rapidité remarquable, dès la première pierre de la seconde Intifada, un retournement s'est produit, saisissant, qui serait inexplicable sans le tableau de fond sur lequel il s'inscrit. Enfin ! On a le droit de dire du mal des juifs ! A Paris, les personnes de bon goût ne comptent que les morts palestiniens. Quand on arrive aux autres, on ne sait plus compter. D'ailleurs, ce sont des goujats... Les fils d'un peuple supplicié devraient savoir se tenir à table, je veux dire à la guerre, et prendre les coups sans les rendre…

Visionnaire, cette tribune s'applique parfaitement à la guerre du Liban. Voulant se protéger de l'agression du Hezbollah, l’Etat juif se retrouve l'agresseur en quelques jours. Il s’était retiré du Sud-Liban en 2000, et de Gaza en 2005. De ces deux territoires « libérés », on ne cesse de le canarder. Que ferait la France, si Lille était bombardée par une telle milice depuis le sud de la Belgique ? La disproportion des victimes (qu’on la ramène à notre petit peuple) s'explique, en face par la tactique islamique des boucliers humains, et de notre côté par le déplacement massif des Israéliens vers le sud (qui en parle ?), l’obligation de construire des abris et l'imprécision des missiles du Hezbollah (les ¾ arrivent – involontairement – en zone inhabitée). Reprochera-t-on au D.ieu des Hébreux sa protection, et à IsraEl le retard technique de ses voisins ! Qu’aurait fait Nasrallah avec des moyens plus performants ?

Chacun connaît le programme du dictateur iranien que l’Europe et la Russie équipent, tout en faisant semblant de le freiner.

Dans l'affaire « palestinienne », la critique européenne d'IsraEl passe pour le soutien du faible (des réfugiés qui ne sont pas absorbés, faisant diversion contre la situation de cloaque du monde islamique) contre le fort (le minuscule Etat qui a absorbé les réfugiés juifs du monde entier). Mais, alors que la guerre met aux prises le Hezbollah qui défile en faisant le salut nazi et le seul pays libre du Proche-Orient, la posture anti-israélienne démontre le « deux poids, deux mesures » de la racaille spirituelle qu’est l’élite de la Babylone occidentale. IsraEl a toujours tort, jusqu’au jugement d’Edom, qui vient bientôt. Or l’issue de ce jugement est connue d’avance : J’ai aimé Jacob et j’ai haï Esaü. (Malakhi 1 : 2-3) De quoi Jacob aurait-il peur ?

Suite du verset 7 du Psaume 83 :

אָהֳלֵי אֱדוֹם וְיִשְׁמְעֵאלִים מוֹאָב וְהַגְרִים ׃

 

véhaguerim’< moav <véyichmêElim <édom’ <ohaléï

 

7. Les tentes d'Edom et des descendants d’IsmaEl, Moab et des « haguerim’ »

Après tentes d’Edom, viennent DES descendants d’IsmaEl. Il n’est pas écrit LES descendants d’IsmaEl, car cette guerre n’est pas le fait de TOUS les Arabes. Il y a des Arabes qui aiment IsraEl ! Cette guerre n’est pas une affaire de races, mais d’ordre spirituel. La Bible distingue donc Edom avec DES descendants d’IsmaEl. Elle ne confond même pas ces derniers avec Amaleq, dont le souvenir sera effacé (Deut 25 :19). Mais la réconciliation d’IsmaEl et d’Isaac est annoncée par la Tora (voir Genèse 25 : 8-9 avec Rachi et notre petit livre Apprends-nous à compter nos jours n°3 p 118 à 151).

Moab descend de Loth, neveu d’Avraham. Il forme avec Ammon (Ps 83 : 8) la Jordanie actuelle. Or sa fragile dynastie, qu’IsraEl soutient et avec qui elle a signé un traité de paix en 1994, observe, comme l’Egypte, une paix froide. Son régime durera-t-il ?

Des haguerim’ ? Ce sont des descendants de Hagar, servante de Sarah. Les noms Hagar et Haguerim’ ont pour racine gar qui veut dire résider en tant qu’immigré. IsraEl a été guèr (résident) en Egypte (pluriel : guérim). D.ieu le lui rappelle, pour qu’il aime et protège l’étranger qui réside dans son pays. Du point de vue divin, IsraEl est d’ailleurs lui-même un guèr dans le pays dont D.ieu est propriétaire. Le seul titre légitime pour habiter cette Terre est de vivre l’Alliance.

Lorsque le mot guèr est suivi du mot tsédèq (justice), il désigne le résident légitime, improprement traduit converti au judaïsme. Le modèle de guèr tsédèq est Ruth. Elle vient de Moab, mais proclame Ton peuple est mon peuple, ton D.ieu est mon D.ieu. Si le guèr n’est pas tsédèq, il est guèr tochav, c’est-à-dire résident permanent. Des Israéliens non-juifs sont loyaux à IsraEl, surtout s’ils appartiennent aux minorités persécutées par l’islam. Mais ici haguerim, qui peut être lu aussi comme haGuérim = les guér(s), fait allusion à deux autres types de citoyens israéliens :

  • soit musulmans : leur majorité représentée par des députés à la Knesseth (10 sur 120) prend progressivement fait et cause pour l’islam radical et exterminateur d’Amaleq (Hamas et Hezbollah).
  • soit officiellement juifs : notre propre classe dirigeante israélienne, une puissante minorité sans D.ieu, sans alliance, post-sioniste, déconnectée de la réalité, qui donne à l’ennemi une terre (qui n’appartient même pas à IsraEl, seulement gérant), pour se faire bien voir d’Edom (prix Nobel en 1994, premier baiser de Mr Chirac à Sharon en 2005). Ainsi Amaleq nous tue plus facilement !

Ehoud Olmert déclarait en juin 2005 : Nous sommes fatigués. Fatigués de lutter, fatigués d’être courageux, fatigués de vaincre, fatigués de battre nos ennemis… Nous voulons qu’ils deviennent nos amis, nos associés, nos bons voisins. (New York Times du 11/07/2005) Prendre ses souhaits - même excellents – pour la réalité peut être mortel au Proche-Orient. Nous venons de passer près de la catastrophe. Des enquêtes seront menées, et l’équipe de Mr Olmert a un gros problème de fatigue générale. Alors aidez-nous à les renvoyer au repos.

Que les Juifs enchaînés à l’€urope ou aux U$A, où ils ont tout leur passé, mais aucun avenir, que les Ephraïm et les Ruth débarrassés de leurs idoles babyloniennes nous rejoignent dans l’Alliance, et viennent changer notre majorité électorale, dans l’attente du Roi.

 

Notre première prière est celle d’Elisée pour notre peuple, selon 2 Rois 6 : 17 :

Éternel, je te prie, ouvre ses yeux, afin qu’il voie. Alors l’Éternel ouvrit les yeux du serviteur, et il vit : et voici la montagne était pleine de chevaux et de chars de feu autour d’Élisée.

Malgré les menaces de l’islam et la fausseté des nations spectatrices, notre Père du ciel nous aime. Il n’annonce pas l’avenir de l’Europe ou de l’Amérique, mais prévoit constamment celui d’IsraEl et de ceux qui s’y joindront : Parole du Seigneur HaChèm’, qui rassemble les exilés d’IsraEl. J’en rassemblerai encore d’autres sur lui, avec les siens déjà rassemblés. (Isaïe 56 : 8)

Notre 2ème prière est pour nos ennemis. Selon les versets 14 à 19 du Psaume 83, que leur méchanceté soit neutralisée, et qu’ils cherchent à connaître le vrai D.ieu.

Cette 6ème guerre tombait durant notre deuil des trois semaines qui commémore la destruction des deux Temples. Notre désert a été épargné et nous avons ainsi pu accueillir nos frères du nord. Notre peuple a retrouvé plus d’unité dans la peine et le combat. Mais aux deuils et aux destructions s’est ajouté un cri immense contre le mensonge et la propagande venue d’Europe.

Aussi, nous avons à cœur d’approfondir et de faire connaître les prophéties de notre Bible hébraïque. C’est poussés par elles que nous et tous nos amis avons fait l’alya. La majorité de notre peuple n’a accès qu’au court extrait psalmodié (haphtara), qui vient en fin du long office du Chabbath matin. Nous voulons diffuser dans notre peuple cette force préparée pour notre époque pré-messianique : ce sera l’objet d'un nouveau petit livre Consolez, consolez mon peuple, une étude de nombreux textes de la Bible hébraïque (Tanakh) en rapport avec l’actualité, dans une traduction précise et accompagnée de l’explication des sages. Si D.ieu veut, elle paraîtra en février prochain. Notre peuple a un immense besoin de la consolation divine.

Nous continuons aussi notre Enquête sur un Rabbin Inconnu (n°2, commandez le n°1 si vous ne l’avez pas), afin que Juifs et Chrétiens se connaissent mieux.

Le coût de cette guerre est colossal. Il aggrave les difficultés sociales.

Plus d’un million et demi d’Israéliens vit en dessous du seuil de pauvreté, soit 35,2 % des enfants (769 000).

Aidez-nous à les aider.

Vous êtes bénis, vous qui nous bénissez.

Vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante :

elisrael777@gmail.com

Partager cet article

Repost0
Published by Ben Yaaqov - dans Tora - Peuple et Terre d'IsraEl

Présentation

  • : Le retour à la Source
  • : Découvrir Israël Se ressourcer spirituellement Chercher ses racines
  • Contact

Recherche

NOS PUBLICATIONS

undefined

Liste de nos publications


Apprends-nous a compter nos jours

3 etudes sur le calendrier hebreu
- Pourquoi est-il ecrit :
Il y eut un soir, il y eut un matin...
et dans cet ordre ?
- Quel message spirituel
porte le calendrier biblique
qui concilie le soleil et la lune ?
- Pourquoi l'annee commence
au 7eme mois ?
(#1 et 2 : 9 euro chacun, # 3 : 13 euro)


La Bible parle de la France et de l'Espagne

... et les francophones ne le savent pas.
(5 euro)

L'hebreu en chantant

(3 livrets d'initiation bases
sur 4 CD de chants)
(# 1 : 20 euro, # 2 : 15 euro, # 3 : 10 euro)

Consolez, consolez mon peuple
les propheties bibliques
et l'actualite en IsraEl (9 euro)

 

Le jour Un de la Delivrance

cliquer sur lejourundeladelivrance.blogspot.com

 

Participation aux frais d'envoi :
5 euro pour un ou plusieurs livres.

Pour toute precision et commande, cliquez sur le bouton "Contact" ci-dessus dans "Presentation"


Archives