Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 18:30

         ב''ה

Des milliers de nouveaux réfugiés clandestins arrivent à pied d’Érythrée et du Soudan jusqu’à Eilat et ‎Tel Aviv. Ils ne sont pas juifs. Il y a parmi eux des chrétiens, des musulmans et ‎des ‎animistes. Ils fuient l’esclavage, car même musulmans, il suffit qu’ils soient noirs pour que l’islam les ‎voue à l’esclavage[1]‎. ‎Ils ont entendu parler d’une Terre Promise et traversé l’Égypte. Ils passent la Mer ‎Rouge (le Canal de Suez) et abordent le ‎désert du Sinaï.‎ Cela vous rappelle quelque chose ?‎
Mais Amaleq rôde encore dans le Sinaï : il leur faut d’abord éviter les bédouins qui les rançonnent. Faute ‎de payer, les « seigneurs du ‎désert » les violent, avant de leur réserver un sort inimaginable.‎ S’ils ‎parviennent à échapper aux bédouins, ils doivent enfin éviter le « tir aux pigeons » des soldats égyptiens ‎en faction à la ‎frontière israélienne. Et s’il en est arrivé quarante mille en IsraEl, combien étaient-ils ‎avant leur exode ?‎
Des bédouins du Sinaï trafiquent la drogue et les prostituées en direction d’IsraEl, surtout depuis ‎qu’IsraEl a remis le Sinaï à l’Égypte en ‎‎1982 et que l’Égypte s’est, selon le traité de paix, engagée à ne ‎plus y masser de troupes. ‎
Lors de la campagne récente de l’OTAN en Libye, les bédouins du Sinaï ont assuré le transport des ‎missiles (des stocks de Kadhafi) que les rebelles libyens en manque de liquidité ont vendu aux terroristes de Gaza. ‎
À la faveur de l’anarchie passagère que connaît l’Égypte ‎depuis son changement de dictature, la ‎télévision égyptienne et CNN révèlent une nouvelle activité ‎‎de bédouins du Sinaï. ‎Des médecins ‎égyptiens leur proposent de fructueuses affaires. Ils arrivent de leurs cliniques du Caire en véhicules ‎tout-terrain à ‎compartiment réfrigéré. Ils choisissent parmi les prisonniers africains ceux qui semblent ‎solides et en bonne santé. Ils les anesthésient : ils doivent rester vivants. Puis ils procèdent à l'ablation ‎des deux reins, des deux cornées, du foie et du cœur pour finir ‎par une transfusion sanguine. Ce qui ‎reste de l’être humain est enfin ‎abandonné aux vautours. En l’absence de croisiéristes occidentaux sur ‎le Nil, le tourisme égyptien se recycle ‎dans le médical. ‎
La situation ‎de ces malheureux, autant que l’endroit où ils souffrent, ceci nous rappelle évidemment ‎notre sort il y a 3500 ans et même celui de nos grands-parents sur les tables d’opération du Docteur ‎Mengele, à Auschwitz. ‎
 refugies+africains.JPG
Grâce à ces Africains, nous nous sentons moins seuls, face à la ruée attendue de l’islam et aussi face à ‎celle qui nous surprendra toujours, celle de chrétiens[2] ou d’ex-chrétiens toujours prêts à accuser IsraEl ‎de colonialisme, d’apartheid, d’infanticide rituel à la manière de France-Télévisions[3]‎ ou, à défaut d’empoisonnement de puits, du vol de l’eau[4] des « pauvres P ». Car chaque ‎rescapé(e) de l’esclavage islamique témoigne que l’IsraEl actuel, très imparfait, est son abri et le soldat ‎‎d’IsraEl son libérateur !‎

Mais nous attendons la Délivrance pour tous, celle de la Bible hébraïque qui se prépare ici, en IsraEl. Pas question « d’aller au ciel ». C’est l’Éternel qui vient ici établir Son règne « sur la terre comme au ciel ».‎ La Délivrance annoncée par les Prophètes bibliques n’est pas la « fin du monde » que les Mayas attendent pour 2012.
C’est le changement radical dans la société humaine et la guérison divine de la nature.
Écologistes et économistes, s’ils sont moins précis que les Mayas quant à la date, n’en sont pas moins anxieux. Nicolas Hulot, le prophète des verts nous rappelle ‎Pharaon. Rassasié de cauchemars, il finit par appeler à la cour un esclave hébreu pour comprendre ‎clairement quel mal risque ‎de le frapper.‎ Il est donc temps que nous rappelions ce que notre D.ieu nous ‎a annoncé depuis les temps anciens.‎
Il se déroule à notre époque des événements, des signes des temps qu’il est ‎impossible de ne pas considérer comme des ‎avancées concrètes vers la Délivrance.

‎1.‎ La restauration d’IsraEl
« Qui a entendu pareil fait ? Qui a vu de telles ‎choses ? Un pays naît-il en un seul jour ? Une nation naît-elle en une seule ‎fois ? Car aussitôt que Sion ‎a été en travail, elle a enfanté ses fils. Amènerais-Je jusqu’au moment de l’accouchement, et Je ne ‎‎ferais pas enfanter ? dit l’Éternel. Moi, J’amènerais la crise (de l’enfantement) et Je ne ferais pas la ‎délivrance ? dit ton ‎D.ieu. » (Isaïe 66 : 8-9) ‎
L’Éternel rassemble tous nos rescapés de l’Europe, du monde islamique et de ‎l’URSS effondrée sur elle-même.
« Je ferai venir du levant ta postérité, et du ‎couchant Je te ‎rassemblerai. Je dirai au nord : Donne, et au Yémen : Ne retiens pas ; amène Mes fils de loin, et Mes ‎filles des extrémités du monde… » (Isaïe 43 : 6) ‎
Être juif, il n’y a pas si longtemps, ce n’était plus qu’une religion, une origine. L’Éternel ne l’entend pas ‎ainsi. Il a fait alliance, selon Sa promesse à Abraham, Isaac et Jacob avec la nation qu’Il a formée à ‎partir d’une classe d’esclaves. Aujourd’hui, Il la restaure.

‎2.‎ IsraEl est sur la carte ‎
‎« On rebâtira ce qui était détruit depuis l’antiquité, on relèvera les décombres du passé, on restaurera ‎des villes détruites, les ‎éboulis des siècles écoulés. » (Isaïe 61 : 4)
« Dorénavant Jacob prendra racine, ‎IsraEl fleurira et poussera, et remplira de fruits la face du monde. » (Isaïe 27 : 6).
Les boycotteurs d’IsraEl se priveront facilement d’oranges Jaffa. Qu'ils soient cohérents et s’interdisent aussi d’autres fruits produits par des Juifs : la digitaline, l’insuline, les tests de détection de la syphilis et de la diphtérie, les vitamines et la streptomycine, le vaccin contre la polio et la tuberculose, les dernières découvertes en explorations non invasives ainsi que les tests-diagnostics précoces du cancer.


‎‎3. Le retour des enfants perdus ‎
L’Éternel appelle, un à un, des descendants des Juifs assimilés en Europe et des confins du ‎monde : « Dresse-toi des signaux, place-toi des poteaux, mets ton cœur au chemin battu, au chemin ‎par lequel tu es venue. » (Jérémie 31 : 21).
Et ceci même si leurs parents leur ont caché leur origine : « Je ferai marcher les aveugles par un chemin qu’ils n’ont pas connu, par des sentiers qu’ils n’ont ‎pas connus Je les conduirai. » (Isaïe 42 : 16) « Tenez-vous sur les chemins, et regardez, et enquérez-‎vous touchant les sentiers anciens, quelle est la bonne voie ; et marchez-y, vous trouverez du ‎repos pour vos âmes. » (Jérémie 6 : 16)‎

‎4. L’intérêt de nombreux non-juifs pour IsraEl ‎
Le quotidien de nos ancêtres pendant des millénaires était persécutions, conversions forcées, pogroms, ‎expulsions. Même si nos ennemis sont encore actifs, nous avons enfin des amis non-juifs. Et si de ‎nombreux Juifs délaissent l’Éternel, des non-Juifs Le recherchent :
« Les ‎enfants d’étranger qui s’attachent à l’Éternel pour Le servir et pour L’aimer, pour ‎être Ses serviteurs, quiconque garde Chabbath sans le profaner, ceux qui tiennent ferme ‎Mon alliance, Je les ferai venir à Ma montagne sainte, et Je les rendrai joyeux dans Ma maison de ‎prière : leurs offrandes élevées et leurs immolations seront agréées sur Mon autel, car Ma maison ‎sera appelée une maison de prière pour tous les peuples. L’Éternel qui rassemble les ‎exilés d’IsraEl, dit : J’en rassemblerai encore d’autres sur lui, avec les siens déjà rassemblés. » ‎‎(Isaïe 56 : 2-8)
« En ces jours-là, dix hommes de toutes les langues des nations saisiront, oui, ‎saisiront le pan du vêtement (les franges « tsitsith ») d’un homme juif, disant : Nous irons avec vous, ‎car nous avons ouï dire que D.ieu est avec vous. » ‎(Zacharie 8 : 23)‎

‎5. La haine de Sion grandit.‎
Nous avons enfin des amis, mais la vieille haine ne faiblit pas ; elle prend depuis 1967 le nom ‎involontairement prophétique d’antisionisme. Se rallier à ce mouvement est considéré comme un ‎test du respect des droits de l’homme et du combat contre le colonialisme. Les conquêtes arabo-mahométanes et le néo-colonialisme occidental ? Peu importe à l’antisioniste ! L’important, c’est qu’il puisse donner une nouvelle ‎présentation à sa haine des Juifs que le « politiquement correct » l’obligeait à ‎réprimer, en raison de ‎l’ignominie de la Shoah. ‎
L’universalité de cette haine nous évoque la « guerre de Gog et Magog » annoncée pour la fin des temps (Ézéchiel, ch. 38-39). Présentée comme une coalition contre un peuple d’IsraEl vivant rassemblé dans son pays, çà paraissait improbable jusqu’à une époque récente. Ézéchiel (38 : 8 et 11) précise qu’IsraEl vivra en toute sécurité. Là encore… et pourtant nos visiteurs savent qu’on éprouve ici un sentiment de sécurité incomparable par rapport à l’Europe. Un détail supplémentaire ajoutait à l’utopie : Gog vient « pour faire du butin » (v. 5). Or, tout récemment, IsraEl suscite une ‎immense convoitise due à la découverte à proximité de ses côtes de gisements de gaz supérieurs aux ‎réserves de la Péninsule Arabique. ‎
Que penser des noms des peuples désignés dans la coalition de Gog d’Ézéchiel 38 ? Plusieurs sont cités dans Genèse ‎‎10 : 6. Il est difficile de les identifier tous. De plus, aucun « Gog » ne figure dans la Bible hébraïque[5].
Envisageons alors G.O.G. comme une collectivité désignée par un sigle de 3 lettres, semblable à celui qui finit ce ‎paragraphe. La 1ère et la 3ème lettre du nom G.O.G.  ‎גוג ‏  ‎ est l’initiale  ‎ג ‏  ‎ du mot  ‎גוי ‏  ‎ (goï) = « Nation ». La lettre ‎médiane est la conjonction de coordination  ‎ו ‏  ‎ (vav) = « et ». G.O.G. signifie donc « Nation & Nation », ‎c’est-à-dire « Organisation des Nations Unies », O.N.U.‎
Ceci est lié à une étude précédente : dans Ézéchiel 38 : 3, le nom  אובאמה   « Obama » se forme avec chaque septième lettre à partir du mot « Président[6] ».
« La parole de l’Éternel me fut ainsi adressée : Fils d'homme, tourne toi vers Gog au pays de Magog…
נְשִׂיא ראשׁ מֶשֶׁךְ ותֻבָל וְהִנָּבֵא עָלָיו וְאָמַרְתָּ כה אָמַר אֲדנָי יהוה
  … président de la première puissance mondiale, et prophétise sur lui. Tu diras : ainsi parle le Souverain, l’Éternel… »

‎6.‎ Le D.ieu d'IsraEl, en restaurant Son peuple, ruine la théologie du remplacement‎
IsraEl ressuscité, c’est un « sacré » coup pour les deux empires, tant politiques que ‎religieux, qui se racontent depuis des siècles, l’un qu’il est sous la « Nouvelle Alliance », l’autre, ‎celui du bédouin, qu’il apporte au monde l’ultime prophétie.
« Voici, des jours viennent, dit l’Éternel, où J’établirai avec la ‎maison d'IsraEl et avec la maison de Yéhouda une nouvelle ‎alliance, non selon l'alliance que Je fis avec leurs pères, au ‎jour où‎  ‏ ‏Je les pris par la main pour les faire sortir du pays ‎d'Égypte, Mon alliance qu'ils ont rompue, quoique Je les ‎eusse  ‏ épousés[7], dit l’Éternel. Voici l'alliance[8] que J'établirai avec la maison d'IsraEl, ‎après ces jours-là, dit l’Éternel : Je mettrai Ma Tora  au dedans ‎d'eux, Je l’écrirai sur leur cœur, Je serai leur D.ieu, et ‎ils seront Mon peuple. Ils n'enseigneront plus chacun son ‎prochain et chacun son frère, en disant : ‘Connaissez l’Éternel’. Car ils Me connaîtront tous, depuis le ‎petit d'entre eux jusqu'au grand, dit l’Éternel. »
IsraEl est-elle rejetée à cause de son infidélité pour être remplacée par l'église ? Après ses versets 31-34, le ch. 31 de Jérémie enchaîne (34-37) :
« Je ‎pardonnerai leur iniquité, Je ne me souviendrai plus de leur ‎péché‏.‏ Ainsi dit l’Éternel, qui donne le soleil pour la lumière du jour, ‎les ordonnances de la lune et des‏ ‏étoiles pour la lumière de ‎la nuit, qui soulève la mer, et ses flots mugissent, l’Éternel ‎des armées est Son nom, si jamais ces ordonnances s'en ‎vont de devant Moi, dit l’Éternel, alors la postérité d'IsraEl cessera ‎aussi d'être une nation devant moi pour toujours !‎‏ ‏Ainsi dit ‎l’Éternel : Si on mesure les cieux en haut, et qu'on sonde les ‎fondements de la terre en bas, alors aussi pour Moi, Je ‎rejetterai toute la postérité d'IsraEl, à cause de tout ce qu'ils ont ‎fait, dit l’Éternel‏.‏ »‎
Les chrétiens pensent souvent qu’Édom, c’est l’Arabie. Les Écritures nous apprennent que « Ésaü, c’est Édom. » et qu’Édom est surtout l’esprit de rivalité d’Ésaü envers Jacob.
Ce qui intéresse Ésaü le profane, ce n’est pas la responsabilité du fils aîné de poursuivre la mission du Père. C’est le pouvoir, la gloire et les richesses dès ce monde-ci qu’il imagine être la « bénédiction ». Rébecca, la mère d’Ésaü et de Jacob, sait, elle, par révélation avant la naissance des jumeaux, que l’aînesse doit aller à Jacob. C’est lui qui écoute Abraham « dans la tente ». Il est porteur non seulement de la vocation, mais aussi il cherche la révélation du savoir qui peut changer le monde : la Tora (= l'enseignement divin).
Laissons à Édom l'expression « peuple élu » qui n'évoque que chouchoutage. Ce qu'a vécu IsraEl depuis 3000 ans en est bien loin.
Quand Rome[9]‎ se prétend « Israël spirituel », elle confirme qu’elle est ‎en fait « Édom spirituel ». L’église a cédé son pouvoir à l’Union Européenne. C’est pourquoi, par la théologie du remplacement qui a ses suites en politique, au moyen de la violence d’Amaleq, l’Occident chrétien appuie l’islam d’Ismaël dans son refus de rendre la Terre d’IsraEl à la Nation d’IsraEl.
Mais devant nos yeux, l’Éternel, le D.ieu d’IsraEl défait l’œuvre de l’empereur romain Hadrien. En l’an 135 de l’ère chrétienne, il avait nommé ‎notre pays « Palestine » selon le Psaume 83 : 4 : « Ils ont dit : Venez, et exterminons-les, de sorte ‎qu’ils ne soient plus une nation et qu’on ne fasse plus mention du nom d’IsraEl. »‎
Relisez le livre le plus court de la Bible hébraïque : Abdias[10]. Demandez-vous si ce message n’est tourné que vers l’antiquité révolue de la peuplade arabique d’Édom. Il annonce plutôt ce qui est en train d'arriver au grand concurrent spirituel de Jacob-IsraEl. Le rétablissement d’IsraEl, c'est le jugement de la puissance hégémonique héritière de Rome, l'Occident chrétien puis ex-chrétien.
7. Le jugement d'Édom s'exécute devant nous
Justice immanente : après avoir exterminé 6 millions de Juifs éduqués et pacifiques, « l’Ésaü spirituel » qui s'est pris pour « l’IsraEl spirituel » se suicide en accueillant 60 millions de ‎mahométans pas toujours très instruits et parfois agressifs. ‎
Certes vous connaissez de braves ‎musulmans ni violents, ni fanatiques. Mais ils ont trop peur, même en France, de manifester contre ‎leurs meneurs radicaux qui eux ne font qu’imiter ‎fidèlement Mahomet. Car le problème, ce ‎n'est pas les gens, c'est L'IDÉOLOGIE !‎
Les dirigeants occidentaux post-chrétiens proclament la séparation de l’Église et de l’État. L’un des remèdes à la faillite de l'Italie et la ‎Grèce[11] sera de supprimer les privilèges médiévaux des églises. Mais la religion du bédouin est « plus égale que les autres » car partout en ‎Europe, des mosquées sont construites avec l’argent public.
Le pire est le déni des politiciens et ‎l’indifférence[12] ‎envers les abominations mahométanes : partout des chrétiens sont assassinés en Égypte, ‎Nigeria, Pakistan, Turquie…
Des guerres intérieures vont se multiplier en Europe. 750 zones de non-droit rien qu'en France ont leurs dépôts d'armes. On ne peut plus revenir sur la naturalisation de dizaines de millions d’immigrants, encore moins les expulser.
‎La France des 35 heures et Édom tout entier sont surendettés, proches de la ‎faillite, le chômage ne cesse de progresser...

Mais ses dirigeants font la leçon à IsraEl sur un ton ‎arrogant, et financent massivement « l’Autorité Palestinienne ».
Cela nous fait froid dans le dos de rappeler qu’en 1944, l’Allemagne perdait la guerre mais trouvait pourtant des trains pour transporter nos grands-parents à Auschwitz ! 

naufrage+Titanic.JPG
Le naufrage économique ‎accouplé à la dépravation morale et à l’imbécillité crasse de sa bureaucratie européenne non élue qui ‎réglemente tout[13]‎ sont les signes les plus clairs que la fin est proche.

8. La prophétie biblique annonce-t-elle l’islam ?
Les milieux chrétiens abordent généralement la prophétie en oubliant l'islam. Or son 1 milliard ½ d’adeptes prompts à s’enflammer en fait une puissance spirituelle incontournable à notre époque.
DaniEl (2 :31-45) voit l'histoire du monde comme une statue dont le corps précieux et les jambes en fer sont supportés par des pieds composés d'un alliage absurde de fer et d’argile, alliage qui figure une alliance improbable.
Le fer, c'est l'Occident et sa brillante civilisation commencée avec la Grèce et Rome et perpétuée par l'Europe et le monde anglo-saxon, dans tout ce que le fer évoque de rationnel, technique, solide et efficace. Mais le grand soleil, son symbole, lui laisse un manque : l'aliment de son âme qu'il cherche sous la lune la nuit dans ses rêves.
Le fer ne trouve à s'allier que l'argile, symbole malléable des idéologies humaines. Comme Rome a fait le choix d'Ésaü en rejetant Jacob-IsraEl et qu'elle a des problèmes avec son christianisme qui ne la satisfait pas (nous verrons plus loin pourquoi), elle cherche une solution dans trois idéologies qui ont poussé sur son terrain.
Au 7ème siècle, un bédouin récite ce qu'il a retenu (il était illettré) d'une lecture transversale d'un catéchisme mal digéré. Au nom du prophète arabe, les valeureux guerriers de l'islam sont invités à satisfaire à l'échelon mondial leur soif de razzia et leur boulimie sexuelle. Ses bandes conquièrent en peu de temps le Moyen-Orient, l'Afrique du Nord et l'Europe du Sud auparavant entièrement christianisés (adieu Galates, Éphésiens, Colossiens, Thessaloniciens...). Les guerriers du djihad ont un message très simple : « Accédez facilement au bonheur en vous soumettant. De plus, l’église vous enseignait un Dieu unique en trois personnes, un Christ en deux natures et une mère de Dieu vierge perpétuelle. Ces mystères vous fatiguent et nous pouvons vous soulager d'une grande tension intellectuelle. Vous n’avez qu’à répéter après l’imam : 'Il n’y a de Dieu qu’allah et Mahomet est son prophète'. » Les disputes théologiques – assassinats inclus - ont ainsi amené le christianisme à sa propre perte.
Au 20ème siècle, Hitler et Staline emmèneront les foules dans de semblables rêves d'âge d'or, au profit soit de la race aryenne, soit des prolétaires de tous les pays. Aujourd'hui, l'islam redevient conquérant comme à ses premiers jours, soutenu par la soif occidentale de pétrole et de pétrodollars, renforcée par l'anti-judaïsme invétéré (relooké en antisionisme) des pays chrétiens et ex-chrétiens. (Mais le pétrole islamique s'épuise, et Qui se tient derrière IsraEl ?)
On retrouve le même esprit dans les trois mouvements fanatiques islamo-nazis et marxistes : celui d'Amaleq. « Souviens-toi de ce que t’a fait Amaleq, en chemin, quand vous sortiez d’Égypte, comment il te rencontra dans le chemin, et se jeta sur tous les faibles qui se traînaient en queue après toi. Tu étais las et harassé, et lui ne craignait pas D.ieu. » (Deutéronome 25 :17-18)
Le Cantique de Moïse (Exode 15 : 14-15) nous dit que les Philistins, Édom, Moab et les peuples de Canaân ont été « saisis de terreur » à l’approche des Hébreux, à cause de la façon dont D.ieu les avait fait sortir d’Égypte. La particularité d'Amaleq, petit-fils d'Ésaü, est purement et simplement qu’à la différence des autres peuples : « lui ne craignait pas D.ieu ».
Il n’a pas comme eux la même conscience du réel. Les autres savent ce qu’ils ont à perdre : vie, liberté, richesses, territoire. Mais Amaleq n’a peur de rien. Son imagination l’entraîne au-delà du réel.
Se répétant que « les autres l’humilient », il se consacre à rechercher des compensations dans l’ordre de l’imagination, au lieu de travailler sur lui-même et sur le monde existant. C'est pourquoi il ne produit rien.
Le problème pour la grande idole que voit DaniEl, c'est que ses pieds composés du mélange fer-argile provoquent son effondrement dès que la minuscule pierre IsraEl est lancée par LA main divine invisible. C'est ce qui se produit en notre génération.
Nos trois études "Apprends-nous à compter nos jours" portent sur les calendriers grégorien, islamique et biblique et recherchent les conceptions du monde et de la vie correspondantes.
Le symbole lunaire figure sur les drapeaux de plusieurs pays musulmans. La référence exclusive à la lune dans leur calendrier a des conséquences inattendues. Le cycle lunaire dure environ 29 jours ½. Douze mois lunaires ne comptent donc que 354 jours. Par rapport à un cycle des saisons d’environ 365 jours ¼, le retard de l’« année » islamique est d’environ 11 jours, soit 88 jours en 8 ans : une date donnée change alors de saison.
Une religion qui institue un tel calendrier révèle que :‎
‎1.‎       Ses promoteurs ne se sont pas souciés des nécessités de ‎la vie pratique. Car indépendamment des rites religieux (ramadan, etc.), les travaux basiques agricoles (semailles, récoltes) ‎nécessitent un calendrier en lien avec les saisons qui ‎rythment l'ensoleillement, les pluies, la température.‎
‎2.‎       Sa conservation à l'époque actuelle permet de mesurer le ‎poids du dogme religieux face à la réalité. Ceci explique le marasme des sociétés mahométanes, le clientélisme des clans, les dictatures, l’improductivité intellectuelle, l’esclavage des femmes, une culture fanatique de violence et de peur, le luxe inouï des uns face à la terrifiante misère des autres, selon que le sous-sol contient ou non du pétrole.
decroissant.JPG
Observez un détail. Le croissant de lune dessinée sur le drapeau n’est pas celui de la nouvelle lune[14] qui s’accroît durant la première moitié de son cycle, pour arriver à être pleine au bout de deux semaines. Le croissant des drapeaux de l’islam est en fait un « décroissant », c’est le dernier quartier annonçant les nuits sans lune...
9. A présent, le soleil de l’Occident suicidaire ex-chrétien décline ; il a achevé sa course.
Le christianisme fondé, non pas par notre prédicateur galiléen, mais par les (bien nommés) « Pères de l’église » a été fortement influencé par l'ancien culte solaire de Mithra. Ils l'ont nommé « Christ ». « Sunday » est devenu le « Jour du Seigneur » d’une semaine falsifiée, sans rien de la profondeur spirituelle de Chabbath[15]. Le 25 décembre perpétue l’ancienne fête mithriaque du « Soleil Invaincu ». Pâques, en anglais, c’est « Easter » : ce nom vient d’Astarté, la déesse-mère. Foi de petits lapins et d’œufs en chocolat, symboles des cultes de fécondité ! Il ne faut pas gratter beaucoup pour découvrir sous l'église, tant au sens propre qu'au sens symbolique, les anciens lieux de sacrifices pré-chrétiens restés païens. Ils ont simplement changé d’enseigne : Notre-Dame par ci, une Vierge Noire par là.
Certes, il y eut des tentatives de réformes... au bout de 1500 ans. Mais peu de choses ont changé, car les réformateurs ont gardé la théologie de la substitution : l'église, - protestante cette fois - remplaçant IsraEl. Car il aurait fallu un ressourcement plus radical : la doctrine du remplacement est inséparable du « Nouveau Testament[16] ». 

Qui s'est soucié de trier dans cette littérature parfois contradictoire afin de reconstituer ce que les premiers disciples de Yéchouâ, évidemment tous juifs, avaient pu écrire ?[17] 

Combien admettent que les promesses bibliques concernent le rassemblement des ‎exilés d’IsraEl ? Ce n'est que par leur solidarité avec IsraEl qu'ils ont un avenir : « J’en rassemblerai encore d’autres sur lui, avec les siens déjà rassemblés. » ‎‎(Isaïe 56 : 8)[18].
La Tora, l'enseignement que D.ieu a confiée à la nation d'IsraEl, est plus simple que la religion à mystères qui prétend la remplacer. Au lieu de culpabiliser ses fidèles, la Tora ne discourt pas sur un salut mais enseigne la vie en D.ieu : c'est ce que prêchait autrefois un rabbin à Capharnaüm » : « Faîtes Téchouva, revenez  à D.ieu ! » à la suite d'Ézéchiel (ch. 18 répété au 33) qui conclut « Revenez et vivez ! »
La prédication de la morale chrétienne a porté essentiellement sur le plan individuel. Le discours de culpabilisation a mis particulièrement en valeur l'abstinence sexuelle (contre nature et opposé au premier commandement de Genèse 1 : 28 « Fructifiez et multipliez »). Il fallait à tout prix obtenir l'adhésion au « mystère du salut », un salut offert par la foi dans le sacrifice d'une autre personne, alors que les chapitres 18 et 33 d'Ezéchiel enseignent bien la responsabilité personnelle tout le long de notre vie. 

L'accent mis sur une perfection morale individuelle a amené à négliger l'établissement d'une société juste et même à se désintéresser de l'avenir du monde. Le but, c'est d'être enlevé au ciel, alors que Yéchouâ annonce aux pauvres qu'ils hériteront de la terre

La Bible hébraïque présente des femmes priant pour avoir des enfants (Sarah, Rebecca, Rachel, Léa, Anne, la Sunamite, etc.) Le « Nouveau Testament », lui, célèbre la virginité perpétuelle. Dommage, car  la Tora qui a été la première à sanctifier la sexualité dans le cadre de la pureté familiale n'omet pas de nombreuses  lois sociales : Chabbath, année sabbatique, jubilé, coin du champ, etc.
Ce discours de culpabilisation n'est plus reçu : l'église est démasquée. La culpabilisation n'était qu'un moyen religieux de contrôle personnel au niveau des confesseurs et de certains pasteurs, et d'oppression politique. La nuit est venue. Les églises sont vides, elles serviront bientôt progressivement de mosquées. Le christianisme a écarté des millions de gens de la Bible hébraïque ou leur a proposé des traductions biaisées avec des commentaires sortis du contexte. Il a empêché IsraEl d'annoncer l'Alliance de D.ieu avec Noé et toute l'humanité en l'enfermant au ghetto. 

Ce n'est qu'aujourd'hui qu'on peut entendre en public la voix d'IsraEl. Certes, les habitudes prises pour la conservation d'une identité juive face au prosélytisme réduisent encore souvent l'enseignement des rabbins au repli sur soi et au ritualisme. Mais nous sommes sortis de l'exil et nous voulons mettre l'éthique avant ce ritualisme afin qu'IsraEl soit enfin une lumière pour les nations.
Il est temps, car l’Occident titube dans une perte totale de repères : c’est « l’évolution des mœurs » : « Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres » (Isaïe 5 : 20).
Il faut cette plongée dans שחור  (cha’hor) le noir, pour que puisse surgir  שחר  (cha’har) l’aurore, l’éclair de  שחרור  (chi’hrour) la Délivrance.
Encore une fois, cette Délivrance se prépare ici, en IsraEl. Pas question « d’être enlevé pour aller au ciel ». Essayez d'oublier les scénarios du formatage ecclésiastique. C’est l’Éternel qui vient ici établir son règne « sur la terre comme au ciel », selon la prière de Yéchouâ.‎ Les Prophètes bibliques n’annoncent pas la « fin du monde » mais le changement radical dans la société humaine et la guérison divine de la nature.

10. Que devons-nous faire, après la fin du "soleil" occidental et de la "lune" mahométane ?
« Le soleil ne sera plus pour toi la lumière du jour. L’éclat de la lune ne t’éclairera plus. C’est l’Éternel qui sera ta ‎lumière pour toujours… » (Isaïe 60 : 19)
« Il arrivera, en ce jour-là, qu’il n’y aura pas de lumière, les luminaires seront obscurcis.‎ Ce sera  יוֹם אֶחָד  Jour Un connu de ‎l’Éternel, ni jour ni nuit.‎  וְהָיָה לְעֵת עֶרֶב יִהְיֶה אוֹר  Il y aura au temps du soir la lumière. Et l’Éternel sera roi sur toute la ‎terre, l’Éternel sera UN et Son nom sera UN. » (Zacharie 14 : 6-7)‎
Dans un contexte rappelant la veille de la 2ème guerre mondiale (fanatisme islamo-nazi, crise économique, phobie d'IsraEl, armes de destruction massive), le grand chambardement ET LA LUMIERE DIVINE QUI SUIVRA est ressenti ici comme imminent : le Rav Dynovisz calcule la valeur numérique de l’expression qui dit quand ceci se produira : לְעֵת עֶרֶב‏ « au temps du soir »
ל = 30  ע = 70  ת = 400  ע = 70  ר = 200  ב = 2
Total : 772. Et il compare cette somme avec  ‎ ‎תשע''ב  , car c’est ainsi en abrégé qu’est écrit dans notre calendrier le millésime de l’année 5772.
Notre année a commencé le 29 septembre 2011 et se terminera le 16 septembre 2012. Est-ce pour cette année ? Nous verrons bien.
Soyons particulièrement attentifs ‎à Pourim, le 8 mars 2012, celui de cette année… ou d’une proche année à venir. Le premier Pourim qui s’est préparé en Perse (l’Iran de l’actualité) a vu Hamann pendu à la ‎potence qu’il avait préparé pour le Juif Mardochée : tout bascule à Pourim. Que les ayatollahs soient avertis.‎
Faut-il pleurer sur cet Occident ?
Se battre pour le sauver ?
Gardez le meilleur de ce que dit un rabbin de Capharnaüm :
« Faites-vous des bourses qui ne vieillissent pas, un trésor qui ne défaille pas, dans les cieux, d’où le voleur n’approche pas, et où la teigne ne détruit pas ; car là où est votre trésor, là sera aussi votre cœur. » (Luc 12 :33-34)
Tant que l'euro (imprimé sans limite) vaut encore quelque chose, tant que les épargnants ne s’agrippent pas aux grilles des banques en faillite, tant que les fonctionnaires ne sont pas jetés au travail au noir par les retards de virement de salaires, tant que les retraités aux pensions amputées ne s’alignent pas, honteux, devant les chaudrons fumants des soupes populaires, tant que les supermarchés ne sont pas pillés par des nécessiteux, tant que des foules affamées ne sont pas chargées par des cohortes policières, il reste peu de temps pour être un bon banquier.
Ceci correspond au commandement de « préparer nos repas AVANT Chabbath » (Exode 16), Chabbath étant l’annonce du Monde à Venir.
Et ayons les yeux fixés sur ce qui va se passer bientôt en IsraEl.
PS : Pour commander nos publications citées et pour toute précision,
« Apprends-nous à compter nos jours »
« La Bible parle de la France »
« Consolez, consolez mon peuple »
« Paroles de Rabbi Yéchouâ »
passez sur le blog www.elisrael.org
et cliquez sur le bouton "Contact" du cadre en haut à droite "Présentation".

[2]          A l’exception d’une poignée de chrétiens amis d’IsraEl.‎ (Nous écrivons « IsraEl » pour faire ressortir « El » le Nom divin.)
[3]          Cf le reportage sur le soi-disant assassinat le 30 septembre 2000 de Mohammed al-Durah, un enfant de Gaza, par ‎des soldats israéliens. Sa diffusion a provoqué des événements sanglants : Yossef Avrahami et Vadim Norzhich, ‎deux réservistes de l’armée israélienne, ont été lynchés à Ramallah le 12 octobre 2000. La vidéo diffusée sur Internet ‎de la décapitation au couteau le 1er février 2002 du journaliste américain juif Daniel Pearl comportait des photos de ‎Mohammed al-Durah.
[4]              http://www.terredisrael.com/ressource-eaux-MO-4.php
[5]          sauf un obscur descendant de Ruben : 1 Ch. 5 : 4
[6]          Notre traduction tient compte du contexte moderne auquel la prophétie antique la destine. Voir notre BONNE NOUVELLE D’ISRAEL de septembre 2009 et http://www.elisrael.org/article-notre-certitude-84928872.html
[7]          Ce dernier groupe de mots « quoique Je les ‎eusse épousés » est modifié par l’Épitre aux Hébreux (8 :9) en « et moi je les ai délaissés », qui approfondit plus loin (v.13) : « En disant : 'une nouvelle', il a rendu ancienne la première : or ce qui devient ancien et qui vieillit, est près de disparaître. » Tout est là : c'est l'aiguillage qui va vers Auschwitz...
[8]          Autrement dit, on reprend les mêmes et on recommence. L’Éternel fait, non pas une alliance autre avec un autre peuple, mais Il la réitère avec « l'épouse de sa jeunesse » : « Pour un petit moment, je t'ai abandonnée, mais avec une grande compassion, je veux te  rassembler » (Isaïe 54 : 7) Voir « Consolez, consolez mon peuple » n°2
[9]          Rome dans la prophétie englobe le catholicisme, l’orthodoxie gréco-russe et le protestantisme qui a bâclé sa réforme : tous se prennent pour « le nouveau peuple de Dieu. »
[10]         Voir notre étude La Bible parle de la France.
[11]         Ni le ‘Saint-Siège’ qui a conclu un concordat en 1929 avec Mussolini, ni le patriarcat orthodoxe premier propriétaire ‎en Grèce ne paient de taxes sur leurs propriétés. Ici en IsraEl, ces églises protestent contre la « judaïsation de ‎Jérusalem » se joignant aux revendications de la Conférence islamique. Çà leur sert à mettre la pression sur notre ‎administration afin d’obtenir l’exonération de taxe immobilière (arnona) et l’extra-territorialité pour leurs immenses ‎propriétés immobilières. Rien qu’à ‘Jérusalem-Ouest’, le patriarcat grec chrétien orthodoxe possède des quartiers ‎‎entiers de la ville : l’État d’IsraEl lui paie le loyer des terrains sur lesquels sont construites la Knesset, la résidence ‎des présidents et la grande synagogue ! Le prédicateur galiléen n’avait rien pour reposer sa tête. Quel témoignage...
[12]         « Le contraire de l'amour n'est pas la haine, c'est l'indifférence. ‎Le contraire de l'art n'est pas la laideur, c'est ‎l'indifférence. Le contraire de la foi n'est pas une hérésie, c'est l'indifférence. Et ‎à l'opposé de la vie n'est pas la ‎mort, c'est l'indifférence. » (Élie Wiesel)
[13]         De 1988 à son abrogation au 01/07/2009, la directive européenne n°1677/88 a régulé la forme, la qualité et l'apparence de tous les fruits et légumes à l'intérieur des frontières de l'Union européenne, et notamment la courbure des bananes et des concombres (moins de 10 millimètres tous les 10 centimètres). A présent, en application de la directive européenne du 16 novembre 2011 signée de José Manuel Barroso, affirmer sur un produit que l’eau prévient la déshydratation, est désormais punissable de deux ans de prison.
[14]         Pour savoir si la lune est croissante, tracer une ligne entre ses « cornes ».  Si c’est un P, c’est le premier quartier. Si c’est un d, c’est le dernier quartier.
[15]         Chabbath est le jour de délices où nous dégusterons les plats que ‎nous aurons préparés d’avance : on nous parle ici, non de rites, ‎mais des préparatifs pratiques et sociaux que nous aurons faits pour le Monde à Venir. ‎
[16]         Le contenu du « Nouveau Testament » en grec n'a été défini qu'au concile de Carthage en l'an 397.
[17]         Voir notre livre : « Paroles de Rabbi Yéchouâ »
[18]         Notre blog s’appelle אל ישראל : elisrael parce qu'en hébreu, cela peut s’entendre et se lire à la fois : « D.ieu d’IsraEl » et « vers IsraEl ». Le seul moyen d’aller vers « El », le vrai D.ieu, c’est en se rapprochant d’IsraEl.

Partager cet article

Repost0
Published by Michael & Ola - dans Nourriture biblique

Présentation

  • : Le retour à la Source
  • : Découvrir Israël Se ressourcer spirituellement Chercher ses racines
  • Contact

Recherche

NOS PUBLICATIONS

undefined

Liste de nos publications


Apprends-nous a compter nos jours

3 etudes sur le calendrier hebreu
- Pourquoi est-il ecrit :
Il y eut un soir, il y eut un matin...
et dans cet ordre ?
- Quel message spirituel
porte le calendrier biblique
qui concilie le soleil et la lune ?
- Pourquoi l'annee commence
au 7eme mois ?
(#1 et 2 : 9 euro chacun, # 3 : 13 euro)


La Bible parle de la France et de l'Espagne

... et les francophones ne le savent pas.
(5 euro)

L'hebreu en chantant

(3 livrets d'initiation bases
sur 4 CD de chants)
(# 1 : 20 euro, # 2 : 15 euro, # 3 : 10 euro)

Consolez, consolez mon peuple
les propheties bibliques
et l'actualite en IsraEl (9 euro)

 

Le jour Un de la Delivrance

cliquer sur lejourundeladelivrance.blogspot.com

 

Participation aux frais d'envoi :
5 euro pour un ou plusieurs livres.

Pour toute precision et commande, cliquez sur le bouton "Contact" ci-dessus dans "Presentation"


Archives